ETFWorld.fr
GRAPHS 1

04 Avril 2012: SC – Amélioration de l’environnement pour les actions

L’amélioration de l’économie et les attentes d’inflation accrues indiquent que l’on s’approche d’un retournement de tendance en matière de taux d’intérêt. Dans ces conditions, les actions constituent d’autant plus la catégorie de placement préférée....


Enregistrez-vous pour le Newsletter sur les ETF et ETC
Cliquez ici pour recevoir votre copie gratuitement


Les rendements qui ont pu être réalisés avec les actions au premier trimestre n’avaient plus été aussi élevés depuis plus d’une décennie. Reste à voir si les investisseurs, jusqu’ici peu enclins à prendre des risques, seront ainsi incités à changer de point de vue. En tous les cas, la restructuration des dettes souveraines grecques a pu quelque peu calmer les marchés. Comme le rétablissement de l’économie américaine progresse et que la récession dans la zone euro peut être qualifiée de légère, il n’y a pas lieu de s’attendre pour l’instant à des surprises négatives sur le plan conjoncturel. Les derniers chiffres en provenance de Chine indiquent eux aussi un lent affaiblissement de la croissance, autrement dit à un « soft landing ». Seul le prix du pétrole, qui est sensiblement plus élevé qu’il ne l’était encore fin 2011, pourrait perturber le climat du marché.

Le prix du pétrole comme moteur des actions énergétiques

Malgré l’évolution globalement positive des cours enregistrée ces dernières semaines, les valorisations sur les marchés actions demeurent dans l’ensemble avantageuses. Cela vaut en particulier pour les actions européennes, spécialement pour les titres valeur de petites capitalisations. C’est pourquoi, il y a lieu de continuer à surpondérer les actions, mais au sein de notre stratégie actions, nous procédons à des changements. Désormais, notre préférence va en principe aux titres valeur par opposition aux titres de croissance. S’agissant des secteurs, les titres du secteur énergétique devraient profiter du fait que les tensions politiques perdurent entre les Etats-Unis/Israël et l’Iran, ce qui devrait maintenir le prix du pétrole à un niveau toujours élevé. Les actions du secteur des télécommunications, en revanche, seront sous-pondérées.

Quant aux taux d’intérêts à long terme, les investisseurs devraient lentement se préparer à une adaptation vers le haut. Les facteurs déclenchants de ce retournement de tendance pourraient être l’amélioration durable de la situation conjoncturelle, les attentes d’inflation accrues, ou la décision de sortir d’obligations souveraines de première qualité afin de privilégier des placements plus risqués. C’est pourquoi nous veillons à ce que la duration dans les portefeuilles obligataires soit dans l’ensemble légèrement inférieure à la moyenne. Au sein de notre stratégie obligataire, nous considérons comme intéressants des titres à haut rendement dès lors que le domaine des entreprises devrait résister à une légère récession sans pertes notables. En comparaison directe avec les obligations de la Confédération, l’immobilier suisse présente, aujourd’hui comme hier, de nets avantages sur le plan du rendement, raison pour laquelle nous conservons notre surpondération.

Pour ce qui est des monnaies, nous renforçons notre surpondération du dollar US vis-à-vis du franc suisse. La devise américaine n’est pas seulement sous-évaluée, mais offre, dans cette comparaison directe, aussi un avantage en matière de taux. La couronne norvégienne est une monnaie sensible à l’évolution du secteur énergétique et profite chaque fois des hausses de prix du pétrole.

Source: ETFWorld – Swisscanto (Thomas Härter – Responsable Stratégie de placement)

 

Articles similaires

Swisscanto: Mai 2014 Politique de placement constante pour les actions et les obligations

1admin

Swisscanto: Avril 2014 Une légère surpondération des actions demeure justifiée

1admin

Swisscanto: Mars 2014 La croissance synchrone soutient les actions

1admin