ETFWorld.fr
GRAPHS 1

06 Février: SC – Maintien d’une légère surpondération des actions

La crise de liquidité des banques européennes n’est plus sujet d’inquiétudes pour l’instant, suite aux mesures de la BCE. Nous continuons de considérer les actions comme intéressantes en raison des évaluations......


Enregistrez-vous pour le Newsletter sur les ETF et ETC
Cliquez ici pour recevoir votre copie gratuitement


Les récentes décisions de la Banque centrale européenne (BCE) et de la Fed américaine sont un motif essentiel de notre vision relativement positive de l’évolution des marchés d’actions. Une observation plus attentive révèle des contradictions dans la politique de la BCE sous la présidence de Mario Draghi. D’une part, on marque la sévérité par des déclarations claires afin de ne pas contrarier les pays dont la politique financière est vertueuse, comme l’Allemagne ou les Pays-Bas. D’autre part, les mesures arrêtées constituent plutôt un signe d’assouplissement des principes appliqués jusqu’à présent. Les dispositions désormais plus accommodantes pour les garanties de crédits, qui permettent également aux banques européennes dont la situation s’est détériorée de disposer de suffisamment de liquidités, en sont un exemple. La Fed quant à elle a soutenu cette politique monétaire expansive par la décision de ne pas augmenter les taux d’intérêts au moins jusqu’à mi-2014. Même si la probabilité d’une crise bancaire a ainsi diminué, le problème fondamental du manque de capacité de paiement de certains pays de la périphérie européenne et de certaines banques n’est pas résolu.

Une légère détente pour les emprunts d’Etat italiens et espagnols
En dépit de la disposition accrue au risque des investisseurs, qui constitue régulièrement le signal d’une possible consolidation, nous adoptons une attitude relativement positive en ce qui concerne les actions. En particulier grâce à la politique monétaire très expansive des banques centrales, la tendance haussière pourrait se maintenir sur les marchés. Au sein de la stratégie actions, l’Europe, les Etats-Unis et les marchés émergents sont surpondérés, l’Asie et le Japon sous-pondérés. Au vu du contexte économique difficile, nous restons réservés en ce qui concerne les petites capitalisations.

Les mesures de soutien sont également un motif qui nous a incités à moins de scepticisme par rapport aux emprunts d’Etat italiens et espagnols. Nous considérons que le segment du high yield est attrayant car de nombreuses entreprises pourraient surmonter une récession légère sans grandes pertes.

S’agissant des monnaies, nous maintenons la légère surpondération de l’USD par rapport au CHF. La monnaie américaine est sous-évaluée, elle présente un léger avantage de taux et on la considère comme une valeur refuge tant que la Banque nationale suisse défendra son cours plancher de CHF 1,20 par rapport à l’euro. Notre opinion positive sur les monnaies scandinaves NOK, SEK et DKK reste inchangée.

Source: ETFWorld – Swisscanto (Thomas Härter – Responsable Stratégie de placement)

 

Articles similaires

Swisscanto: Mai 2014 Politique de placement constante pour les actions et les obligations

1admin

Swisscanto: Avril 2014 Une légère surpondération des actions demeure justifiée

1admin

Swisscanto: Mars 2014 La croissance synchrone soutient les actions

1admin