ETFWorld.fr
ASSET ALLOCATION 2

19 Juillet 2011: Allocation d’actifs – mensuel

Allocation d’actifs. 

Les indicateurs avancés sont en repli mais il s’agit d’un ralentissement de milieu de cycle et non pas d’un retour en récession. Nous maintenons un biais positif sur les actifs risqués.….


Cross Asset Investment strategie –Amundi Asset Management Mensuel – 10 juillet 2011 –


Enregistrez-vous pour le Newsletter sur les ETF et ETC  Cliquez ici pour recevoir votre copie gratuitement  


Document à usage professionnel exclusif


Themes d’investissement et perspectives     

….Nous augmentons notre exposition au actions japonaises qui devraient être portées par la normalisation en cours de l’appareil productif nippon.

· Renforcement des actions européennes dans un scénario d’avancée dans la résolution de la crise de la dette souveraine.

· Nous recommandons une approche duale pour les actifs européens avec une préférence pour le
crédit investment grade au détriment des actions au sein du secteur financier et l’opposé au sein du secteur non financier à savoir surpondération des actions au détriment du crédit IG. Dans les deux cas, ces arbitrages reposent sur des critères de valorisation.

Strategies  d’investissement d’ Amundi  

· Maintien d’un biais positif sur les actifs risqués au détriment des emprunts d’Etat.

· Nous neutralisons l’exposition aux actions américaines pour financer une légère surpondération des actions japonaises et un renforcement des actions européennes.

· Maintien d’une position longue dollar contre euro à titre de couverture contre une aggravation  de la crise des dettes périphériques en zone euro.


Marchés monétaires  

Themes d’investissement et perspectives    

· Comme annoncé, la BCE a monté une nouvelle hausse des taux le 7 juillet, annonçant en parallèle, qu’elle continuerait de prendre en pension les titres de dette publique du Portugal malgré la dégradation de sa note. La BCE continue de dissocier les opérations de liquidité et de refinancement des opérations de politique monétaire classique, ce qui lui permet de communiquer sur la poursuite de la normalisation à un rythme graduel. Mais compte tenu de la sensibilité des pays périphériques (Espagne et Portugal surtout) aux taux monétaires, la BCE n’a pas de marges de manoeuvre pour accélérer la cadence. Nous tablons sur une hausse de taux supplémentaire d’ici la fin de l’année.
· Les achats de titres du Trésor par la Fed dans le cadre du QE2 ont pris fin le 30 juin. Compte tenu de la montée des anticipations d’inflation, Ben Bernanke a déclaré qu’un QE3 n’était pas à l’étude. Si la Fed devait faire un nouveau geste, ce pourrait être une baisse du taux de rémunération sur les réserves excédentaires (actuellement à 0,25%) afin d’inciter les banques à prêter. Compte tenu du « trou d’air » actuel et de la détérioration du marché e l’emploi, la Fed devrait attendre encore plusieurs mois avant d’ôter la phrase selon laquelle elle gardera ses « taux inchangés pendant une période prolongée ». Pas de hausse des taux attendue avant le T2.2012.

Strategies  d’investissement d’ Amundi 

· Le taux Eonia demeure particulièrement volatil, mais Il convergera tendanciellement vers le taux de refinancement de la BCE. Après un plateau,les taux Euribor vont repartir graduellement à lahausse au S2.2011.
· Aux Etats-Unis, le taux effectif des fed funds est tombé sur son plus bas niveau historique dans la première semaine de juillet (7pb) ! Le taux Libor 3 mois demeure en dessous du taux derémunération des réserves excédentaires des banques. Tabler sur une remontée de l’ensemble des taux monétaires avant la fin 2011.

Marchés obligataires  

 Themes d’investissement et perspectives   

· Les taux sur les emprunts d’Etat ont reflué de part et d’autre de l’Atlantique depuis le début du mois de juin, les taux à 10 ans tombant en deçà du seuil de 3,0% en Allemagne. Ce mouvement de fuite vers la qualité est lié à la crise des dettes souveraines et aux mauvais chiffres conjoncturels aux Etats-Unis, notamment sur le front de l’emploi.
· Nous tablons sur une « sortie par le haut » de la crise des dettes souveraines, mais probablement pas avant la fin de l’été. La fuite vers la qualité ne prendra réellement fin tant que cette sortie ne se dessinera pas plus clairement Nous anticipons toujours une remontée des taux d’intérêt dans les grands pays développés en ligne avec notre scénario de normalisation.
· Aux Etats-Unis, l’aplatissement de la courbe ne s’enclenchera qu’avec un changement de ton de la Fed : rien à attendre de ce côté-là avant l’automne. Sur le segment long de la courbe, la fin du QE2 couplée au risque (très improbable) de non relèvement du plafond de la dette fédérale (qui mettrait en défaut les Etats-Unis dès le 2 août) menace de pousser les taux longs à la hausse. 

Strategies  d’investissement d’ Amundi  

· L’écart de taux courts entre l’Allemagne et lesEtats-Unis a peu de potentiel d’élargissement.
· Maintien d’une position de « bear flattening ».Les risques sont asymétriques, surtout aux Etats-Unis avec un taux à 2 ans qui 0,4% demeureproche de son plus bas historique !
· Avec la fin du QE2, et le débat sur le plafond de la dette aux Etats-Unis qui doit être relevé, il  faut tabler sur une remontée de la volatilité obligataire sur les titres du Trésor, très en deçà de sa moyenne historique.

Crédit 

Themes d’investissement et perspectives   

· Les spreads se sont élargis depuis le début du mois de juin, dans le sillage de la crise grecque. Les facteurs fondamentaux et techniques demeurent favorables au crédit, notamment les tendances relatives d’offre et de demande en dette privée et publique et l’amélioration des indicateurs de crédit des entreprises, alors que les États sont pénalisés sur le plan budgétaire. Compte tenu des niveaux de liquidité et des fondamentaux, les valorisations ne semblent pas excessives.

Strategies  d’investissement d’ Amundi  

· Rester surpondéré sur le High Yield vs Investment Grade et sur la finance vs industrie.

· Les titres High Yield devraient enregistrer des performances satisfaisantes au S2 2011, mais dans une moindre mesure que lors des deux dernières années.

Actions  

Themes d’investissement et perspectives    

· Comme escompté, les risques macro ont pris le dessus après les bons résultats des sociétés au premier trimestre : crise grecque, sortie du QE2 et faiblesse des données économiques.
· Facteurs d’espoir pour le second semestre: avancées sur la crise grecque, amélioration des données économiques américaines, rebond économique au Japon, pic cyclique de l’inflation des pays émergents.
· Un soulagement sur la crise grecque permettrait un rallye d’été. La fin du débat sur le risque d’atterrissage forcé de la Chine sécuriserait la croissance des profits mondiaux et autoriserait une reprise plus durable des marchés d’actions autour de la thématique croissance des pays émergents.

Strategies  d’investissement d’ Amundi  

· Le rallye d’été pourrait profiter à la zone euro qui est préférée à court terme au marché  américain.
· Commencer à bâtir des positions sur le marché japonais.
· Au niveau sectoriel, nous continuons de favoriser un mix de cycliques et de défensives.

Marchés émergents  

Themes d’investissement et perspectives   

· L’incertitude demeure quant aux conséquences d’un resserrement monétaire qui dure depuis un an et demi en Chine et qui pourrait avoir des conséquences sur le marchés immobilier. Dans ce contexte nous restons neutre sur les actions émergentes malgré des valorisation devenues plus attractives.
· La dette souveraine émergente a conforté son statut d’actif de refuge, continuant de progresser dans un environnement très chahuté pour les dettes souveraines périphériques en zone euro.

Strategies  d’investissement d’ Amundi  

· Neutralité sur les actions émergentes en attendant le tassement des taux d’inflation domestiques
· Surpondération de la dette émergente libellée en monnaie locale ou en dollar.


Matières premières  

Themes d’investissement et perspectives    

· Le ralentissement de l’économie mondiale entraîne un tassement de la demande, ce qui devrait contribuer à détendre le déséquilibre entre offre et demande sur de nombreuses matières premières au S2.2011, notamment sur les métaux industriels. Le cuivre devrait être un des métaux les moins touchés par ce ralentissement car le déstockage chinois qui avait pesé sur les prix semble terminé.
· Les taux réels négatifs et l’intensification de la crise des dettes souveraines sont des facteurs positifs pour l’or. En revanche, la fin du QE2 et la baisse de la liquidité mondiale pourraient peser sur sonprix.

Strategies  d’investissement d’ Amundi  

· Sur les marchés à terme, les positions longues non commerciales nettes se sont repliées.
· Les signes de ralentissement économique mondial au S2.2011 incitent à la prudence.
· L’or n’est pas attractif sur le plan fondamental mais pourrait monter avec le risque systémique.

Marché des changes  

Themes d’investissement et perspectives   

· Le dollar est à son plus bas niveau depuis 50 ans, ce qui confirme la montée en puissance des devises asiatiques. Il restera sous pression face aux devises émergentes. En revanche, il est sousévalué par rapport à l’euro et au yen.
· Même si l’appréciation nominale du renminbi est très lente, l’appréciation réelle de la devise chinoise se produit en raison d’une inflation plus élevée que chez ses voisins.
· En termes effectifs, le real brésilien est à son plus haut historique et menace l’industrie manufacturière locale.
· En dépit de sa dépréciation lors du vote du plan d’austérité grec, le franc suisse est toujours très

proche de ses plus hauts historiques face à l’euro et au dollar.

Strategies  d’investissement d’ Amundi 

· Position longue sur le dollar vs euro: l’écart de taux entre l’Europe et les Etats-Unis est proche de son pic; toute mauvaise nouvelle sur la crise du souverain européen pénaliserait l’euro.
· Devises nordiques : protectrices en cas d’aggravation de la crise souveraine.
· Pas de position marquée sur le yen en raison des trop grandes incertitudes sur les rapatriements
de capitaux.
· Le real brésilien est trop cher: nous privilégions le peso chilien sur la zone Amérique du Sud.
· Pas de position longue sur le franc suisse.

Disclaimer

Directeur de la publication : Pascal Blanqué

Rédacteur en chef : Philippe Ithurbide

Cette publication ne peut être reproduite, en totalité ou en partie, ou communiquée à des tiers sans notre autorisation. Édité par Amundi – Société anonyme au capital de 578 002 350 euros – Siège social : 90, boulevard Pasteur, 75015 Paris – Société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF n°GP 04000036 – 437 574 452 RCS Paris.

Les informations figurant dans cette publication ne visent pas à être distribuées ni utilisées par toute personne ou entité dans un pays ou une juridiction où cette distribution ou utilisation serait contraire aux dispositions légales ou réglementaires, ou qui imposerait à Amundi ou ses sociétés affiliées de se conformer aux obligations d’enregistrement de ces pays.

La totalité des produits ou services peut ne pas être enregistrée ou autorisée dans tous les pays ou disponible pour tous les clients. Les données et informations figurant dans cette publication sont fournies à titre d’information uniquement. Aucune information contenue dans cette publication ne constitue une offre ou une sollicitation par un membre quelconque du groupe Amundi de fournir un conseil ou un service d’investissement ou pour acheter ou vendre des instruments financiers. Les informations contenues dans cette publication sont basées sur des sources que nous considérons fiables, mais nous ne garantissons pas qu’elles soient exactes, complètes, valides ou à propos et ne doivent pas être considérées comme telles à quelque fin que ce soit.

Il Cs Eonia Total Return Index riflette il rendimento di un deposito che giornalmente si valorizza al tasso Eonia (Euro Over Night Index Average), un tasso calcolato come media ponderata di tutte le operazioni di prestito « dalla sera alla mattina seguente » (overnight) non garantite sul mercato interbancario da un pool di 57 primarie banche europee, determinato dalla Bce.

Il Cs Fed Funds Total Return Index riflette il rendimento di un deposito che giornalmente si valorizza al federal funds effective rate, un tasso calcolato e diffuso dalla Federal Reserve Bank of New York, che rappresenta la media ponderata per montanti dei tassi effettivamente trattati sul mercato interbancario dei fed funds per depositi overnight.

Il Cs Global Alternative Energy Index misura l’andamento di 30 grandi aziende che operano a livello globale nei seguenti settori dell’energia alternativa: gas naturale, energia eolica, solare, bioenergia/biomasse, energia geotermale/idroelettrica, celle a combustibile/batterie.

L’Msci World Index è un indice a capitalizzazione di mercato aggiustata per il flottante, composto da circa 1.700 titoli di mercati globali sviluppati: le tre principali aree geografiche sono Stati Uniti (50%), Europa (34%) e Giappone (10%).

Articles similaires

Swisscanto: Mai 2014 Politique de placement constante pour les actions et les obligations

1admin

Swisscanto: Avril 2014 Une légère surpondération des actions demeure justifiée

1admin

Swisscanto: Mars 2014 La croissance synchrone soutient les actions

1admin