ETFWorld.fr
GRAPHS 1

4 décembre 2012: SC – Une pondération renforcée des actions pour la fin de l’année

Une valorisation toujours attrayante et des signes d’amélioration de l’économie mondiale parlent en faveur des actions. Ce deuxième facteur favorise également les investissements dans les matières premières qui, avec une forte pondération du domaine énergétique, dépendent fortement du prix du pétrole. …. 


Enregistrez-vous pour le Newsletter sur les ETF et ETC
Cliquez ici pour recevoir votre copie gratuitement


Swisscanto Investment Update Décembre  2012


Les marchés financiers restant concentrés sur l’endettement des pays périphériques de l’Europe, une autre question a été jusqu’ici quelque peu laissée de côté. Le marché de l’immobilier s’est stabilisé aux États-Unis et les prix des logements ont retrouvé une tendance ascendante. La portée de ce changement de tendance ne devrait pas être sous-estimée, car de par sa taille, l’immobilier résidentiel des États-Unis représente la plus importante classe d’actifs au monde.

L’effet négatif qui a conduit à la crise des subprimes puis à la crise financière générale de 2008/2009 peut maintenant se développer de manière positive : avec des prix de l’immobilier plus élevés, de nombreux propriétaires verront la charge que représente leur prêt hypothécaire redevenir supportable, ce qui devrait conduire à une hausse des dépenses de consommation. Cette importante contribution à la croissance de l’économie américaine et mondiale n’a pas encore été récompensée sur les marchés.

Nous sommes d’avis que les désaccords concernant le budget américain seront moins problématiques que nous ne le craignions. Un compromis entre le président Obama et le Congrès semble probable afin d’éviter un fiscal cliff (réductions automatiques de dépenses et hausses massives d’impôts en cas de désaccord).

En revanche, les signes sont négatifs au Japon. Les données conjoncturelles indiquent que le pays est déjà entré en récession. Compte tenu de l’immensité de la dette publique de ce dernier, il est bien possible que cette situation critique passe au premier plan sur les marchés.

Les actions restent attrayantes

Dans un portefeuille mixte, ce sont les actions qui devraient continuer à assurer le meilleur rendement. Une notation favorable, premier signe de la fin de la dégradation de la conjoncture dans les pays de la zone euro, ainsi que l’effet saisonnier du rallye de fin d’année nous laissent confiants. Aux côtés des titres européens, les actions américaines sont maintenant elles aussi surpondérées. Les secteurs les plus prisés sont entre autres ceux de l’alimentaire, des logiciels, de la banque et de l’énergie, tandis que nous nous attendons à une performance inférieure à la moyenne chez les prestataires de services publics, d’assurances et de télécommunications. Une exposition accrue des actions va au détriment des obligations.

Un peu plus de prudence pour les obligations d’entreprises

La recherche de bons rendements a conduit à une forte demande d’obligations d’entreprises. Ce sont des facteurs techniques, tels que les flux de trésorerie, qui portent actuellement ce marché. En règle générale, nous continuons de préférer les obligations d’entreprises aux obligations d’État. Nous veillons ainsi à réduire quelque peu le risque des portefeuilles.

Nous renforçons notre exposition aux matières premières. Les contrats des matières premières avec une forte proportion de pétrole et de gaz bénéficient de la reprise de l’économie mondiale et offrent également une protection contre des conséquences négatives en cas d’expansion de la crise au Moyen-Orient.

Source: Swisscanto

 

Articles similaires

Swisscanto: Mai 2014 Politique de placement constante pour les actions et les obligations

1admin

Swisscanto: Avril 2014 Une légère surpondération des actions demeure justifiée

1admin

Swisscanto: Mars 2014 La croissance synchrone soutient les actions

1admin