ETFWorld.fr
GRAPHS 1

4 Octobre 2012: SC – Amélioration de l’environnement des actions grâce à des injections de liquidités

Sur les marchés, l’influence négative de l’affaiblissement persistant de l’économie mondiale est contrebalancée par la disposition des banques centrales à fournir des liquidités en masse. Selon nous, la politique de l’argent bon marché jouera davantage sur le moral des investisseurs à moyen terme.. 


Enregistrez-vous pour le Newsletter sur les ETF et ETC
Cliquez ici pour recevoir votre copie gratuitement


Swisscanto Investment Update Octobre 2012


Les différentes décisions et déclarations à forte portée survenues au cours du mois écoulé ont été accueilles de manière tout à fait positive par les investisseurs. Les marchés ont surtout salué la détermination affichée par la Banque centrale européenne (BCE) qui s’est dite prête à mettre à disposition des liquidités pratiquement illimitées pour sauver l’euro. Ce sont toutefois les signaux négatifs qui dominent en ce qui concerne la situation économique réelle. Au vu des principaux indicateurs macro-économiques, l’Europe est en récession et il semble que les États surendettés de la périphérie ne soient pas en mesure d’atteindre leurs objectifs de réduction des déficits. Dans les deux pays importants de la zone euro que sont l’Espagne et l’Italie, les gouvernements sont confrontés à la tâche difficile de mener des réformes structurelles indispensables qui se heurtent cependant à la résistance de pans entiers de la population. La pression de la rue pourrait conduire à ce que ces réformes soient appliquées sans conviction.

Les acteurs du marché sont « tiraillés » entre les mauvaises nouvelles attendues prochainement dans les domaines politique et conjoncturel, d’une part, et les injections de liquidités annoncées par les banques centrales, d’autre part. Que ce soit la BCE, la Fed, la Banque du Japon ou la Banque d’Angleterre, toutes vont injecter à leur manière des liquidités supplémentaires dans le système afin de stabiliser la situation. À moyen terme, la mise à disposition quasi-illimitée de liquidités devrait davantage influer sur le moral des investisseurs que le fléchissement de l’économie. Dans ce contexte, Swisscanto considère que le goût du risque pourrait continuer de croître. Une hausse des cours d’actions poussée par l’afflux de liquidités est selon nous envisageable même si la situation économique se dégrade encore.

Des actions européennes valorisées extrêmement bas
Compte tenu de la faible valorisation des marchés d’actions, la quote-part des actions est augmentée, avec notamment un accroissement des investissements dans des titres européens. D’après notre modèle de valorisation conservateur, les actions européennes (hors Suisse et Grande-Bretagne) présentent une sous-valorisation de plus de 60 %. Les positions en actions asiatiques (hors Japon) sont en outre légèrement renforcées. Dans la quote-part d’actions, nous maintenons une surpondération dans les secteurs des produits alimentaires, des boissons et du tabac, de la santé, des logiciels, de l’énergie, des produits pharmaceutiques et des médias. Nous restons prudents vis-à-vis des secteurs des assurances, des télécommunications, de l’immobilier et de la fourniture d’énergie, entre autres. En compensation de la hausse de la quote-part des actions, nous diminuons surtout celle des titres du marché monétaire.

Une orientation plus conservatrice pour les obligations d’entreprises
En ce qui concerne les obligations, nous maintenons nos réserves quant aux titres des États de la périphérie. Alors que nous ne détenons absolument aucune obligation d’État espagnole, notre quote-part de titres italiens est nettement inférieure à celle de l’indice de référence. Nous réduisons également quelque peu notre tolérance au risque dans nos portefeuilles vis-à-vis des obligations d’entreprises. Même si nous continuons à préférer ces dernières aux obligations d’États, nous revoyons à la hausse nos exigences quant à la qualité des émetteurs.

Monnaies
Notre stratégie monétaire reste en grande partie inchangée par rapport au mois précédent. Nous maintenons ainsi la surpondération du dollar US et de la couronne norvégienne par rapport au franc suisse. Nous ajoutons une position longue supplémentaire en dollars US face à l’euro afin de nous couvrir contre de nouvelles turbulences dans la zone euro.

Source: Swisscanto

 

Articles similaires

Swisscanto: Mai 2014 Politique de placement constante pour les actions et les obligations

1admin

Swisscanto: Avril 2014 Une légère surpondération des actions demeure justifiée

1admin

Swisscanto: Mars 2014 La croissance synchrone soutient les actions

1admin