ETFWorld.fr
GRAPHS 1

5 Juin 2012: SC – Davantage de prudence en raison des risques politiques

L’incertitude relative au développement de l’Union monétaire européenne pèse toujours lourdement sur les marchés. La surpondération actuelle des actions de la zone euro continue à être réduite et les risques dans les portefeuilles obligataires sont diminués…. 


Enregistrez-vous pour le Newsletter sur les ETF et ETC
Cliquez ici pour recevoir votre copie gratuitement


Les décisions politiques relatives à la situation de l’endettement dans différents pays d’Europe méridionale demeurent au centre de l’attention des marchés financiers. Les élections législatives grecques, qui ont lieu ce mois-ci, constituent le prochain événement surveillé avec le plus grand intérêt. Comme le résultat du scrutin ne devrait guère favoriser des relations claires avec les autres pays européens, nous estimons que la probabilité d’une sortie de la Grèce de l’Union monétaire a augmenté.

Il est également difficile de voir comment le problème principal de la communauté monétaire, à savoir les grandes différences entre les performances économiques de ses membres, pourrait être résolu. Il existe des divergences d’opinions trop importantes entre l’Allemagne, les autres pays concentrés sur la rigueur, et les États d’Europe du Sud qui profiteraient des éventuelles euro-obligations. Étant donné que le nouveau président français François Hollande est également un partisan des euro-obligations, la direction que va prendre l’Union monétaire demeure incertaine.

Nette sous-pondération des emprunts d’État espagnols et italiens

Avec autant d’incertitudes, la stratégie de placement devrait octroyer une plus grande part à la prudence. Nous pondérons de manière neutre les actions des pays de la zone euro même si elles ont des valorisations très avantageuses. Nous maintenons la surpondération des actions nord-américaines, car la reprise de l’économie des États-Unis se poursuit malgré des revers. Nous avons abouti à une appréciation positive des secteurs des produits alimentaires et de luxe, des logiciels, de l’énergie et, depuis peu, de la pharmacie. Nous prévoyons une évolution des cours inférieure à la moyenne pour les assurances, les télécommunications, les matières premières, l’immobilier et la distribution. Pour les obligations, les taux des obligations d’entreprise et à haut rendement restent certes les mêmes, mais nous réduisons cependant les risques au sein des portefeuilles. Nous conservons notre nette sous-pondération dans les emprunts d’État espagnols et italiens. En ce qui concerne les monnaies, la surpondération actuelle de la couronne norvégienne par rapport au franc suisse n’est pas conservée.

Suite à la révision à la baisse des prévisions de croissance économique future, nous ne prévoyons à court terme aucune hausse du cours du pétrole et donc aucune contribution positive de la couronne norvégienne en tant que « monnaie de matière première ».

La surpondération de la livre britannique par rapport à l’euro constitue également une nouveauté. Nous prévoyons que les nouvelles négatives sur l’Union monétaire devraient affaiblir l’euro par rapport à la livre britannique.

Source: Swisscanto

 

Articles similaires

Swisscanto: Mai 2014 Politique de placement constante pour les actions et les obligations

1admin

Swisscanto: Avril 2014 Une légère surpondération des actions demeure justifiée

1admin

Swisscanto: Mars 2014 La croissance synchrone soutient les actions

1admin