ETFWorld.fr
GRAPHS 1

AM : Septembre 2012 Analyse en bref

Crise de la dette euro : un simple répit … ou une accalmie durable ? Il faut se réjouir de l’atténuation de la situation de crise et de la remontée des marchés d’actions et de crédit. La déconnexion récession – stress financier...  

 

Cross Asset Investment strategie –Amundi Asset Management Mensuel – Septembre 2012  

Document à l’usage exclusif des clients professionnels, prestataires de services d’investissement et autres professionnels du secteur financier


Enregistrez-vous pour le Newsletter sur les ETF et ETC
Cliquez ici pour recevoir votre copie gratuitement


donne une idée claire de l’impact des propos du gouverneur de la BCE. Est-ce suffisant pour renverser la tendance et éloigner durablement les risques ? On peut en douter. D’autres messages et actes forts seront nécessaires. 

La BCE peut-elle devenir anglo-saxonne ? C’est à un véritable tournant en termes de politique monétaire que Mario Draghi a procédé le 2 août et le 6 septembre. La BCE change de mode opératoire, ouvrant potentiellement la porte à une forte expansion de son bilan. Mais à la différence de ses grandes soeurs (Fed et BoE), ses interventions seront conditionnelles.

Compétitivité des pays périphériques : quels résultats et quels efforts encore à mener ? Les pays périphériques ont tous amélioré leur compétitivité récemment, mais ils doivent poursuivre leurs ajustements pour retrouver une position comparable à celle qu’ils avaient avant leur entrée dans la zone euro. L’Irlande ressort clairement comme le pays le plus vertueux, tandis que la Grèce doit redoubler d’efforts pour diminuer ses coûts salariaux unitaires relatifs.

Le modèle espagnol en question. L’éclatement de la bulle immobilière n’a pas encore produit tous ses effets. Les prix des logements vont continuer de baisser et donc de peser sur la demande des ménages et les bilans des banques. Les ménages et les entreprises doivent encore se désendetter. Les espoirs du gouvernement reposent en grande partie sur les performances à l’exportation. Or l’embellie sur ce front n’est pas durable. 

Le poids grandissant de la dette des régions en Espagne. Au fil des lois décentralisatrices, les prérogatives des régions espagnoles n’ont cessé de grandir. Le poids de leur dette dans la dette espagnole totale est désormais très important et il est absolument nécessaire de les prendre en compte dans l’équation budgétaire de l’Espagne. Nous détaillons ces éléments dans le texte en précisant les étapes historiques qui nous ont amenés à cette situation.

Royaume-Uni : austérité et assouplissement quantitatif à l’épreuve du «double dip». Malgré des efforts très vigoureux, le Royaume-Uni ne parvient pas, pour l’heure, à afficher des performances économiques supérieures à celles des grands pays de la zone euro. La crise a contribué à rapprocher le rythme économique du Royaume de celui de l’Europe, mais le pays subit aussi le poids de difficultés qui lui sont spécifiques.

Les spreads du haut rendement sont-ils bon marché compte tenu des taux de défaut implicites ? Nous avons actualisé nos prévisions de taux de défaut sur le crédit HY et établi deux scénarios, l’un central et l’autre plus pessimiste. Nous analysons le risque de défaut implicite des spreads actuels et les comparons (1) à nos prévisions et (2) à celles des agences de notation. Enfin, s’agissant du lien entre spreads et rendements obligataires, nous abordons le potentiel de resserrement supplémentaire que justifierait l’écart avec les valeurs d ’équilibre.

Des résultats intermédiaires marqués par la conjoncture et la crise souveraine. Au 1er semestre 2012, les résultats des entreprises américaines ont progressé de +7% contre -10% en Europe. Ce différentiel est non seulement lié à une conjoncture plus soutenue, mais également à  une normalisation plus rapide du secteur financier. Compte tenu de l’inversion des effets de base du secteur financier, l’écart devrait se resserrer à l’avenir.

Médias : l’opportunité numérique. En quelques années, Internet est devenu un puissant média publicitaire : alors qu’il captait 5% des dépenses publicitaires mondiales il y a 5 ans, il devrait en recueillir 25% d’ici 2016. En Europe, les agences publicitaires, surexposées à ce média, seront mécaniquement amenées à surperformer la croissance du marché publicitaire mondial ; plus intéressant encore, leur offre numérique s’étend bien au-delà de la publicité, avec de nouveaux services porteurs d’un fort potentiel de revenus.

Les actifs risqués émergents face aux pertes de marges de manoeuvre de leurs économies. Les actions émergentes ont un retard de performance par rapport aux actions développées et aux actifs de dette émergente. Leur valorisation est, de surcroît, attractive. Mais est-ce suffisant alors que les marges de manoeuvre des économies émergentes s’effritent ?

Quel est l’état de la spéculation sur les matières premières ? Les enseignements d’unindicateur. Nous proposons l’indice de Working qui est plus adapté que les positions acheteuses nettes des agents non-commerciaux pour mesurer l’état de la spéculation. Nous concluons que la spéculation sur les matières premières ne pèse pas sur les prix et que seuls les fondamentaux économiques dirigent les prix actuellement.

Achevé de rédiger le vendredi 7 septembre 2012.

 

 


Disclaimer

Directeur de la publication : Pascal Blanqué

Rédacteur en chef : Philippe Ithurbide

Cette publication ne peut être reproduite, en totalité ou en partie, ou communiquée à des tiers sans notre autorisation. Édité par Amundi – Société anonyme au capital de 578 002 350 euros – Siège social : 90, boulevard Pasteur, 75015 Paris – Société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF n°GP 04000036 – 437 574 452 RCS Paris.

Les informations figurant dans cette publication ne visent pas à être distribuées ni utilisées par toute personne ou entité dans un pays ou une juridiction où cette distribution ou utilisation serait contraire aux dispositions légales ou réglementaires, ou qui imposerait à Amundi ou ses sociétés affiliées de se conformer aux obligations d’enregistrement de ces pays.

La totalité des produits ou services peut ne pas être enregistrée ou autorisée dans tous les pays ou disponible pour tous les clients. Les données et informations figurant dans cette publication sont fournies à titre d’information uniquement. Aucune information contenue dans cette publication ne constitue une offre ou une sollicitation par un membre quelconque du groupe Amundi de fournir un conseil ou un service d’investissement ou pour acheter ou vendre des instruments financiers. Les informations contenues dans cette publication sont basées sur des sources que nous considérons fiables, mais nous ne garantissons pas qu’elles soient exactes, complètes, valides ou à propos et ne doivent pas être considérées comme telles à quelque fin que ce soit.

 

Articles similaires

La tendance s’inverse et les ETPs sur les matières premières regagnent l’intérêt des investisseurs ETFSecurities

1admin

Regain d’intérêt pour les matières premières, notamment pour les métaux cycliques

1admin

En 2013 les ETPs sur matières premières ont connu une baisse record. Cette chute s’explique principalement par la baisse d’intérêt des investisseurs pour l’or.

Falco64