ETFWorld.fr
Herskovich Michael BNP

BNP Paribas AM axe ses votes sur le climat et la mixité des conseils d’administration

Alors que la saison 2021 des Assemblées Générales touche à sa fin, BNP Paribas Asset Management dresse le bilan de son exercice de vote et analyse les grandes tendances en matière de gouvernance.

Inscrivez-vous pour recevoir les Newsletters gratuites de ETFWorld.fr


Michael Herskovich, Responsable Mondial de la Gouvernance et de l’Engagement de BNPP AM


Sur le premier semestre 2021, BNPP AM a voté à 1 684 assemblées générales au niveau mondial dont 48% en Europe et 28% en Amérique du Nord, le reste se répartissant principalement sur l’Asie. En tant qu’actionnaire actif, BNPP AM s’est opposé à 34% des résolutions, un taux en constante augmentation depuis plusieurs années : 22 % en 2018, 28% en 2019 contre 32 % en 2020. Ce niveau d’opposition important s‘explique par une politique de vote exigeante et intégrant des axes stratégiques prioritaires sur le lobbying climatique des entreprises, la diversité au sein des conseils d’administration et la rémunération des dirigeants.
  • BNPP AM a soutenu 90% des résolutions d’actionnaires liées au climat (94% en 2020) et déposé 2 résolutions sur le lobbying climatique

BNPP AM a poursuivi son leadership sur le thème du lobbying climatique des entreprises, les encourageant à aligner leurs efforts sur les objectifs de l’Accord de Paris. BNPP AM soutient activement celles qui s’engagent dans leur transition vers une trajectoire à 1.5°C et a initié le dépôt de résolutions auprès de 2 sociétés, requérant un rapport détaillé sur la façon dont leurs activités de lobbying direct et indirect (par le biais d’associations professionnelles) s’alignent sur les objectifs de l’Accord de Paris. BNPP AM a ainsi recueilli un soutien record lors des assemblées générales d’Exxon Mobil et de Delta Airlines, avec respectivement 64% et 63% de votes « pour », marquant ainsi un tournant historique et ouvrant la voie à une prise de conscience globale des investisseurs et des entreprises.

BNPP AM s’est également opposée à 911 résolutions sur 150 sociétés (contre 451 résolutions sur 66 sociétés en 2020) concernant l’élection du conseil, le quitus ou l’approbation des comptes en raison de considérations environnementales ou sociales. Une majorité d’entre elles (700 résolutions) ont été rejetées lorsque la société ne communiquait pas de manière suffisante à propos de ses émissions de CO2 ou ne souhaitait pas dialoguer de manière constructive sur sa stratégie pour s’adapter aux changements climatiques.

BNPP AM a également voté sur 16 résolutions ‘Say on Climate’, appelant les actionnaires à s’exprimer sur les stratégies climat des entreprises, avec 75% de soutien.

  • BNPP AM a rejeté 37 % des résolutions relatives aux élections d’administrateurs (36% en 2020), dont la moitié notamment pour des raisons de diversité

Depuis 2019, la politique de vote de BNPP AM contient une disposition explicite sur la féminisation des conseils d’administration. Pour l’Europe, l’Amérique du Nord, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, BNPP AM a renforcé en 2020 sa politique de vote avec un seuil minimum de 30% de femmes au conseil, et applique un vote systématique contre tous les administrateurs masculins proposés si le conseil n’est pas au moins composé à 20% de femmes. Cette année, BNPP AM a de nouveau renforcé ses exigences en matière de diversité au sein des conseils d’administration avec la fixation d’un seuil de 15% de femmes pour les pays d’Asie et d’Amérique Latine, historiquement moins en avance sur ces considérations. A partir de 2025, BNPP AM prévoit d’appliquer un seuil de 40 % de femmes au niveau mondial.

  • BNPP AM a également orienté sa contestation sur les questions de rémunération des dirigeants, avec 61% d’opposition, en légère augmentation par rapport à 2020 (59%)

A travers le vote et l’engagement, les investisseurs comme BNPP AM disposent d’un moyen de pression supplémentaire pour inciter les entreprises à intégrer des critères ESG[1] dans la politique de rémunération des dirigeants et à aligner celle-ci avec les perspectives de long terme de l’entreprise. La transparence de la politique de rémunération, son alignement avec les performances de l’entreprise, et le caractère contraignant des critères de rémunération constituent des éléments clés de la politique de vote de BNPP AM.

Michael Herskovich, Responsable Mondial de la Gouvernance et de l’Engagement de BNPP AM, commente : « Cette année, le dépôt croissant de résolutions climatiques par les actionnaires, très souvent soutenues à la majorité, ainsi que l’émergence du phénomène ‘’Say on Climate’’ ont constitués un tournant majeur, et devraient impacter l’ordre du jour des assemblées générales pour les années à venir. Nous avons témoigné un fort soutien – avec 75% de votes ‘’pour’’ – aux résolutions soumises par les sociétés sur leurs ambitions climatiques et nous saluons les progrès réalisés par les entreprises qui s’engagent durablement en faveur de la transition énergétique. »


  1. ^ [1] Environnement, Social, Gouvernance
Source: ETFWorld.fr

Articles similaires

Indosuez Wealth Management : L’ investissement responsable 

Redaction

Natixis IM : L’investissement ESG franchit un cap en 2020

Redaction

DWS : Zoom sur la Journée de la Terre 2021

Redaction