ETFWorld.fr
GRAPHS 1

Contexte macro-économique et financier, stratégies d’investissement et allocation d’actifs

Scénario macro et politiques monétaires...

 

 

 

Cross Asset Investment strategie –Amundi Asset Management Mensuel – Janvier 2012

Document à usage professionnel exclusif


Enregistrez-vous pour le Newsletter sur les ETF et ETC
Cliquez ici pour recevoir votre copie gratuitement


• Récession modérée en zone euro : croissance du PIB nulle en moyenne pour 2012. Croissance nulle en France et en Espagne, faible en Allemagne (0,8%) et contraction du PIB en Italie (-0,7%)
• Croissance molle aux États-Unis : 1,7% en 2012
• Poursuite de la baisse des taux directeurs de la BCE (0,5% à horizon 6 mois) et pas de hausse du taux des fed funds en 2012
• Ralentissement graduel des pays émergents en 2012 grâce aux politiques économiques accommodantes (6% de croissance prévu). Le pic de l’inflation a été dépassé.
• Pas « d’atterrissage brutal » de la Chine en 2012 : croissance autour de 8,5%

Marchés souverains
 
 
• Les taux longs (et surtout les spreads souverains) entre les mains des décideurs : gouvernements et banques centrales
• Des solutions à la crise de la dette permettront aux spreads souverains de se resserrer … mais on ne reviendra jamais sur les niveaux qui prévalaient avant la crise
• Toute détente des spreads souverains sera limitée par des divergences réelles durables entres les économies
• Le sommet des 8 et 9 décembre laisse entrevoir une sortie par le haut, mais des actes concrets sont nécessaires pour renverser la tendance … et inciter à mettre davantage de risque dans les portefeuilles
• Remontée graduelle des taux longs dans le noyau dur de la zone euro
• Vers une pentification de la courbe des taux en Allemagne
• Perte du AAA pour une majeure partie des pays de la zone euro

 

Marchés des obligations d’entreprises
 

• Les taux de défaut vont probablement atteindre un plus bas au cours des prochains mois, avant de s’inscrire en légère hausse aux 2ème et 3ème trimestres 2012
• Les spreads actuels intègrent déjà un taux de défaut de 9%, ce qui est excessif. Valorisation attractive.
• Le marché du crédit à la merci des gouvernements européens : plus la crise dure, et plus les risques de récession longue et sévère s’intensifieront (et inversement)
• La trésorerie élevée des entreprises IG permettrait d’amortir un éventuel épisode de stress financier : la plupart des entreprises européennes devraient relativement bien résister en cas de récession plus forte.

Marchés des changes
 

• Euro : une baisse probable mais pas un effondrement, car il est devenu une devise trop importante
dans les portefeuilles internationaux
• Stabilité du franc suisse et du yen : contrôlés par leurs banques centrales (BNS et BoJ)
• Stabilité des devises liées aux matières premières (CAD, AUD…)
• Remontée des devises asiatiques vs. USD dans un scénario d’apaisement, mais pas dans un scénario
d’enlisement : le dollar reste une valeur refuge en cas de risque extrême

Marchés d’actions

 

• Pour 2012, le risque est asymétrique : un fort rebond des marchés est possible compte tenu de la valorisation actuelle
• Déployer du risque sur les pays émergents (« reflation » et croissance), mais aussi sur la zone euro (à un moindre degré cependant)
• Consensus 2012 des résultats encore trop élevé: il évoluera, au mieux, vers une croissance quasi nulle
• Le désendettement étant un processus long, conserver un biais défensif en se défiant du consommateur européen
• Être constructif sur la thématique émergente à l’instar des Métaux et Mines
• Neutraliser la sous-exposition aux financières : elles connaîtront une embellie à la faveur d’une solution à la crise des dettes souveraines

Achevé de rédiger le  23 décembre 2011.


Disclaimer

Directeur de la publication : Pascal Blanqué

Rédacteur en chef : Philippe Ithurbide

Cette publication ne peut être reproduite, en totalité ou en partie, ou communiquée à des tiers sans notre autorisation. Édité par Amundi – Société anonyme au capital de 578 002 350 euros – Siège social : 90, boulevard Pasteur, 75015 Paris – Société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF n°GP 04000036 – 437 574 452 RCS Paris.

Les informations figurant dans cette publication ne visent pas à être distribuées ni utilisées par toute personne ou entité dans un pays ou une juridiction où cette distribution ou utilisation serait contraire aux dispositions légales ou réglementaires, ou qui imposerait à Amundi ou ses sociétés affiliées de se conformer aux obligations d’enregistrement de ces pays.

La totalité des produits ou services peut ne pas être enregistrée ou autorisée dans tous les pays ou disponible pour tous les clients. Les données et informations figurant dans cette publication sont fournies à titre d’information uniquement. Aucune information contenue dans cette publication ne constitue une offre ou une sollicitation par un membre quelconque du groupe Amundi de fournir un conseil ou un service d’investissement ou pour acheter ou vendre des instruments financiers. Les informations contenues dans cette publication sont basées sur des sources que nous considérons fiables, mais nous ne garantissons pas qu’elles soient exactes, complètes, valides ou à propos et ne doivent pas être considérées comme telles à quelque fin que ce soit.

 

Articles similaires

Swisscanto: Mai 2014 Politique de placement constante pour les actions et les obligations

1admin

Swisscanto: Avril 2014 Une légère surpondération des actions demeure justifiée

1admin

Swisscanto: Mars 2014 La croissance synchrone soutient les actions

1admin