ETFWorld.fr

ETPs sur les matières premières, troisième trimestre 2013

Au troisième trimestre 2013, le total des encours dans les ETPs sur les matières premières ont progressé de quelque 8,4 milliards de dollars pour s’établir à 135,9 milliards. Il s’agit là de la première hausse trimestrielle depuis le troisième trimestre 2012……


Enregistrez-vous pour le Newsletter sur les ETF et ETC
Cliquez ici pour recevoir votre copie gratuitement


Nicholas Brooks, Head of Research and Investment strategy chez ETF Securities


. Cette embellie est le résultat de la combinaison d’une augmentation des prix des sous-jacents et de la plus forte entrée de fonds dans les ETPs – exceptés sur l’or – depuis le premier trimestre 2012.

Les tendances marquantes du troisième trimestre 2013:

Hors or, les ETPs sur les matières premières ont enregistré des entrées de fonds pour près de 1,9 milliard de dollars, de quoi largement compenser les sorties de fonds qui ont eu lieu au cours du deuxième trimestre 2012 et les entrées trimestrielles les plus importantes depuis le premier trimestre 2012.

En tenant compte de l’or, l’ensemble des ETPs sur les matières premières ont connu des sorties de fonds pour près de 2,3 milliards de dollars, une claire amélioration par rapport au record de 18,5 milliards atteint au deuxième trimestre 2013.

Les ETPs sur l’or ont continué d’afficher des sorties de fonds au troisième trimestre, mais ces dernières ont nettement baissé d’intensité comparé aux sorties enregistrées au deuxième trimestre 2013. Les sorties de fonds se sont établies à 4,2 milliards de dollars, contre 19,6 milliards au deuxième trimestre 2013. Sur une base mensuelle, les flux négatifs sur l’or se sont ralentis pour se stabiliser après la plus forte chute de 8,7 milliards enregistrée en avril 2013.

Les ETPs diversifiés sur les matières premières ont connu la plus forte hausse des entrées de fonds au troisième trimestre, de quelque 779 millions de dollars. Il s’agit de la plus forte hausse depuis le troisième trimestre 2012. L’amélioration de la situation de l’industrie américaine, le regain de confiance dans la capacité de la Chine à maintenir une croissance saine et des signes encourageants du retour de la croissance en Europe et au Japon, couplés à de bonnes perspectives de hausse des prix et une bonne liquidité globale constituent autant de facteurs cruciaux favorisant le regain d’intérêt des investisseurs pour les matières premières.

Avec quelque 707 millions de dollars d’entrées de fonds, les ETPs sur l’argent ont connu la deuxième plus forte croissance au troisième trimestre. Après avoir vu le prix de l’argent chuter de plus de 50% depuis son plus haut, les investisseurs semblent considérer l’argent comme un des meilleurs moyens de bénéficier d’une exposition au cycle industriel global. Près de 50% de la demande en argent provient en effet de l’industrie et le prix a donc traditionnellement une forte corrélation avec les indicateurs manufacturiers. Sa nature hybride, entre métal industriel et valeur refuge, similaire à celle de l’or, séduit de nombreux investisseurs qui sentent venir un rebond cyclique de la croissance, tout en  demeurant préoccupés quant à la croissance de la dette des pays développés et aux risques de dégradation de la monnaie découlant des politiques extraordinaires d’assouplissement monétaire.

Les ETPs sur l’énergie ont connu la troisième plus forte croissance avec des entrées de capitaux dans le gaz pour de 284 millions de dollars et dans le pétrole de 66 millions. Une bonne partie des entrées dans le pétrole semble provenir d’investisseurs désireux de se protéger contre une potentielle perturbation de l’approvisionnement au Moyen Orient, ainsi que par des investisseurs spéculant sur une hausse des prix alors que les stocks se réduisent. Les investisseurs dans les ETPs sur le gaz, voyant le prix spot US Henry Hub natural gas passer de 4,5 dollars par MBtu (million British Thermal Unit) sous la barre des 3,5 dollars aux Etats-Unis entre mai et août derniers, ont sans doute perçu le troisième trimestre comme un bon point d’entrée sur le segment.

Les ETPs sur les matières agricoles affichent des entrées de capitaux de 121 millions de dollars, répartis sur l’ensemble du secteur. Ces flux positifs ont inversé la tendance du deuxième trimestre 2013 et donnent une indication sur les orientations au sein du secteur. Le café a connu le plus important flux positif (70 millions de dollars), suivi par les ETPs diversifiés (22 millions), le cacao (14 millions), le blé (13 millions). Des chutes importantes dans les prix des matières premières agricoles et des positions spéculatives futures fortement négatives semblent avoir attiré des investisseurs visant une normalisation des prix à terme.

Les ETPs sur le platine affichent, eux aussi, des entrées de fonds importantes à 172 millions de dollars sur le trimestre. Les prix du platine demeurant en dessous des estimations des coûts de production totaux, les investisseurs ont privilégié le platine comme moyen peu coûteux de parier sur l’amélioration de la situation économique mondiale. L’approvisionnement mondial en platine a été parasité par des conflits sociaux dans les mines sud-africaines d’où sont extraits près de 70% de la production globale. Dans le même temps, les attentes de rebond de la demande de platine pour la joaillerie chinoise et quelques signes avancés d’amélioration économique en Europe, ainsi que la demande attendue pour des catalyseurs diesel pour l’industrie automobile, ont exacerbé les anticipations de forte pénurie d’approvisionnement pour la fin de cette année et pour 2014.

Les ETPs sur le secteur des métaux industriels ont enregistré, quant à eux, des sorties de capitaux pour quelque 195 millions de dollars sur le trimestre. La tendance peut paraitre surprenante au premier abord au vu de l’amélioration générale des perspectives de croissance industrielle en Chine et globale. L’explication la plus plausible de cette tendance pourrait être que, malgré l’amélioration des perspectives en ce qui concerne la demande, l’augmentation attendue de la production de certains métaux clés, notamment le cuivre, aurait certainement refroidi les investisseurs. Il semble donc que, sur le troisième trimestre, les investisseurs ont choisi de parier sur le rebond du cycle industriel à travers le platine, l’argent, le pétrole et les matières premières diversifiées plutôt que sur le secteur des métaux industriels.

Pour Nicholas Brooks, directeur de la recherche et de la stratégie d’investissement auprès d’ETF Securities:

«L’augmentation de l’allocation des investisseurs dans les matières premières reflète une amélioration de leur opinion de cette classe d’actifs alors que le cycle industriel global reprend de la vigueur, que la confiance dans les perspectives de croissance chinoise s’améliorent et que les prix de certaines matières premières clés ont diminué vers des niveaux perçus comme attractifs et propices à l’achat. Si le renouveau industriel global se poursuit, et si les problèmes politiques et économiques ne perturbent pas l’amélioration générale des perspectives économiques globales, nous croyons que le troisième trimestre 2013 marque un tournant positif crucial pour les matières premières.»      

Source: ETFWorld – ETFSecurities

Articles similaires

ETF Securities: principales tendances au deuxième trimestre 2013 dans les produits indiciels ETP

1admin

Approfondissement: 25 ETC seront retirés de Euronext Paris

1admin

ETP sur les matières premières au 1er trimestre 2013 : le grand mouvement de balancier

1admin