ETFWorld.fr
Masclet Pierre Indosuez Wealth Management

Indosuez Wealth Management : L’ investissement responsable 

Indosuez Wealth Management : Investissement responsable, un contexte et des thématiques porteuses en 2021.

Inscrivez-vous pour recevoir les Newsletters gratuites de ETFWorld.fr


Pierre Masclet, Directeur Général Adjoint du groupe Indosuez


La finance responsable suscite l’intérêt croissant de toutes les catégories d’investisseurs et s’inscrit particulièrement au cœur de l’ADN du Groupe Crédit Agricole. Signataire du Pacte Mondial des Nations Unies depuis 2003 et des Principes pour l’Investissement Responsable depuis 2006, le groupe Crédit Agricole a également mis en place une véritable stratégie climat en 2019. Des équipes dédiées ont été constituées et une offre spécifique en perpétuelle évolution est proposée aux clients du groupe et notamment à ceux d’Indosuez Wealth Management. « La finance responsable figure au cœur de notre projet d’entreprise avec l’ambition forte de créer une offre spécifique et d’inclure les critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) dans nos décisions de gestion et de sélection de produits » a indiqué Pierre Masclet, Directeur Général Adjoint du groupe Indosuez.

« Concrètement, notre objectif est que l’inclusion des critères et notations ESG prenne une part croissante dans les processus de sélection des produits pour l’ensemble de nos gammes d’instruments financiers » explique Virginie Bourgeois, Responsable du développement durable et Projet Sociétal du groupe Indosuez Wealth Management. Ces critères concernent aussi bien le changement climatique, l’épuisement des ressources ou la gestion des déchets pour l’environnement, le respect des droits humains ou l’accès à l’éducation pour le critère social ainsi que la diversité des conseils d’administration ou la politique de rémunération pour la gouvernance. « Il s’agit toujours de concilier la performance économique d’une entreprise et l’impact de ces critères ESG en choisissant de financer les acteurs qui contribuent vraiment au développement durable » précise Virginie Bourgeois.

En Europe, les plans de relance offrent la possibilité de financer des investissements structurants

Le contexte actuel inédit, marqué par la pandémie de la Covid-19 et la mise en place de plans de relance très ambitieux, représente une opportunité unique pour soutenir le financement de la transition énergétique. Les chiffres sont éloquents : rien qu’à l’échelle européenne, le « Green deal » représente 225 Mds€ au sein du plan de relance de 750 Mds€ validé par les dirigeants européens, somme à laquelle il faut ajouter un effort de 70 Mds€ d’investissement de la France et de l’Allemagne en faveur de cette transition énergétique et notamment de l’hydrogène vert. Ce sont des investissements structurants qui dessinent l’économie de demain.

« La prise de conscience des investisseurs est très forte. Au niveau global, les actifs sous gestion des fonds actions intégrant les critères ESG ont progressé de 150% l’an dernier. Dans le même temps, près de 270 Mds de dollars d’obligations vertes ont été émises, un instrument parfaitement adapté pour financer un projet durable spécifique au sein d’une entreprise et qui connaît une croissance annuelle de 60 % depuis 2015 ! » relève Nicolas Mougeot, Responsable du conseil tendances globales et ESG d’Indosuez Wealth Management.

Véhicules électriques : un exemple d’investissement porteur

En 2021, l’urgence de la situation climatique nécessite d’accélérer les efforts de tous en faveur de la transition énergétique. « La filière autour des véhicules électriques constitue une thématique d’investissement particulièrement intéressante. Aujourd’hui, le taux de pénétration en Europe atteint seulement 10 % mais pourrait dépasser 40 % en 2030 alors que les contraintes réglementaires sur les émissions de CO2 incitent les ménages à se tourner vers cette technologie. Or, les innovations technologiques réduisent le coût des batteries alors que se développe en parallèle le réseau de bornes de chargement à travers le territoire » assure Zoé Ormières-Selves, Gérante de portefeuille et spécialiste ESG pour CA Indosuez Gestion.

Ainsi, cet essor de la finance durable favorise l’émergence d’une économie plus responsable en orientant les flux des investisseurs vers des thématiques et des secteurs plus respectueux des critères ESG (hydrogène, énergies propres, etc.).

Financer des entreprises ayant un impact positif (obligations vertes destinées à financer le développement de véhicules électriques par exemple) ou aider à la transformation d’industries polluantes sont autant de preuves du rôle majeur que peut jouer la finance responsable, loin de tout « greenwashing », pour préparer un monde plus juste et plus durable

Source: ETFWorld.fr

Articles similaires

L’Europe devrait être le moteur des émissions d’obligations vertes en 2022

Redaction

Invesco publie son étude Global Factor Investing

Redaction

NN IP : Le plan ambitieux de l’UE pourrait modifier le marché des obligations vertes 

Redaction