ETFWorld.fr

Interview à Daniele Tohmé-Adet, SIGMA BNPPAM

- Tohme

Reproduction interdite en entier ou en partie.
Interview à  Daniele Tohmé-Adet – Hd ETF and indexed Funds Development SIGMA BNPPAM

 


Enregistrez-vous pour le Newsletter sur les ETF et ETC
Cliquez ici pour recevoir votre copie gratuitement

Bonjour Melle Daniele Tohmé-Adet, EASYETF est reconnu pour sa capacité à innover en tant que émetteur ETF, pourtant votre parcours a été différent de la concurrence. Pouvez-vous nous parler de votre évolution et de votre gamme de produits?

Nous avons beaucoup travaillé sur l’axe de l’innovation de par la nature de notre départment : Structurés Indiciels et Multi alpha dont les expertises quant et structuration ainsi que notre ingeniere financiere nous permettent d’avoir une longueur d’avance .
Premiers ETFs sur les matieres premieres, premiers shariah compliant, premier low carbone, premier itraxx, premiersETFs sur le mideast….aujourdhui nous avons complété la gamme sur le ceour de protefeuille et avons travaillé l’axe d’excellence dans la replication

Il y a un choix tellement vaste et différencié sur EURONEXT que parfois il est difficile décider sur quels produits se concentrer. C’est pour cette raison que beaucoup d’émetteurs tiennent à distinguer leurs produits par rapport à la concurrence. Quels sont selon vous les caractéristiques qui différencient les ETF EasyETF par rapport à la concurrence?

Notre distinction primordiale est dans la qualité de la gestion : nos équipes sont expertes en replication, nos TE et nos performances sont en tête de liste des concurrents. Nous avons des awards Lipper et Morningstar à l’appui.
Nous ne gérons pas nos ETFs en salle de marché, nous respectons MIFID et nous travaillons en architecture ouverte afain de garantir une meilleure performance au fonds dans un cadre hautement contrôlé par notre risk management. Nous travaillons dans un contexte de transparence très important pour nous.

Un certain nombre de vos ETF avec le même indice sous-jacent sont négociés en Euro et en USD sur Euronext. Pourquoi avez-vous opté pour la double monnaie, quelle est votre stratégie en Europe en ce moment et dans le futur. Quelle importance accordez-vous au marché français?
Pouvez-vous nous en parler
Notre approche est institutionelle : beaucoup de nos clients européensveulent gérer le risque USD en ovelay et préfèrent avoir le fonds non covnertis ; nous avons, parailleurs des clients en Asie et au Moyen Orient dont la devise de base n’est pas l euro et pour lesquels un indice converti en EUR represente une nouvelle probelmatique de change importée.

Les ETF ont démontré une bonne tenue même dans les périodes de turbulence sur les marchés. Que pouvez-vous nous dire à propos de vos ETF, avez-vous ressenti d’une baisse dans l’utilisation de ces produits ou au contraire y-a-t’il eu une augmentation des encours ?
Les ETFs ont très bien performé pendant la crise : beaucoup d’institutionnels ont appris à les connaître particulierement à ce moment . L’élément market timing était très important pendant la crise et a réussi à distinguer les ETFs des fonds classiques pendant celle-ci.Aujourdhui, toute la gestion passive en profite : nous assistons à une vraie evolution de l’architecture de la gestion vers de l’allocation via des véhicules de gestion passive purs et transparents

On a beaucoup discuté ces derniers mois a propos de la réplication de l’indice de la part des ETF. D’une part il ya ceux qui sont favorables à la  replication physique  et de l’autre ceux qui préfèrent la réplication synthétique. Qu’en pensez vous chez EasyETF?

Chez EasyETF, nous faisons une distinction de la pratique d’une méthode ou d’une autre en fonction de l’indice sous jacent : nous avons une approche puriste et une adaptation de la methodologie en fonction de la difficulté de repliquer ou pas l’indice. Nous utilisons des systèmes quant d’optimisation qui confirment le moyen le plus optimal pour le fonds .Par ailleurs, la gestion synthetique menée dans un cadre MIFID compliant avec la garantie de notre risk management assure la combinaison « best execution » et best counterparty .Un client reclamant la gestion physique pour un indice tres emergent, change très vite d’avis au vu du cout de la tracking error engendrée par celle-ci , surtout si la gestion synthetique est menée dans un contexte de contrôle de cout du swap et du risque de contrepartie comme chez EasyETF. EasyETF partage sa gamme entre les 2 methodes.

Le moment actuel est assez complexe pour les marchés actionnaires qui subissent des fortes fluctuations en haut et en bas. Vers quel genre de produits peuvent s’orienter les investisseurs dans ce contexte?

Vers un allocataire de fonds qui pilote leur exposition en consequence. Nous avons des fonds d’allocation ETFs et des mandats tactical allocation

Pensez-vous introduire de nouveaux produits dans le futur. Que pouvez-vous nous dire à propos de ces produits?

De nouvelles classes d’actifs, le developpement de celles existantes, la rationalisation de la gamme pour une approche plus institutionelle.

Source: ETFWorld.fr

Articles similaires

Trois questions à Eric Wohleber

1admin