ETFWorld.fr
CINA - MURAGLIA

La consommation, catalyseur de la croissance chinoise

La consommation sera le prochain moteur de la croissance de l’économie et du marché en Chine. Ainsi, après avoir été fortement dépendante des exportations, l’économie chinoise sera désormais portée par la demande intérieure….

Malgré la forte correction des marchés actions chinois ces dernières semaines en raison d’importantes prises de bénéfices et de craintes liées à un éventuel durcissement de la politique monétaire, les spécialistes de l’Asie d’Invesco avancent plusieurs raisons pour justifier leur opinion positive à l’égard de la Chine. Si la volatilité pourrait s’amplifier à court terme, ils citent dans leur newsletter Dragon Code plusieurs facteurs plaidant en faveur des actions chinoises, notamment des valorisations attrayantes et surtout des perspectives économiques et de marché favorables, conséquences d’un boom imminent de la consommation.

 

« Malgré son caractère prononcé et brutal, la dernière correction des marchés constitue une consolidation salutaire et attendue depuis bien longtemps », estime Mike Shiao, Directeur des investissements d’Invesco à Hong Kong. A environ 21 fois, le ratio cours/ bénéfices (PER) des actions A présente une importante décote par rapport à sa moyenne historique de 26 fois établie ces 13 dernières années. Les actions H cotées à Hong Kong sont encore plus attrayantes avec un PER 2009de seulement 15,4 fois, du fait d’une croissance soutenue des bénéfices de 13,8%(1). Malgré des contre-performances lors des premières séances de cotation, les experts d’Invesco jugent positives les nombreuses introductions en Bourse sur le marché de Hong Kong. En effet, le nombre croissant de sociétés cotées renforce la capitalisation boursière du marché etprocure une diversification intéressante des opportunités d’investissement.

 

Évoquant le ralentissement récent de l’octroi de nouveaux crédits par rapport au premier semestre de l’année, Mike Shiao affirme « qu’il est prudent et nécessaire de ralentir le rythme de création de crédits afin d’éviter un déversement excessif de liquidités sur les marchés de capitaux, ce qui créerait potentiellement des bulles. » Par ailleurs, à moyen terme, il n’identifie pas de risque important quant à un durcissement desconditions de crédit car les autorités chinoises veulent à tout prix que la croissance du PIB reste supérieure à 8%.

Selon les spécialistes de l’Asie d’Invesco, la consommation sera le prochain moteur de la croissance de l’économie et du marché en Chine. Ainsi, après avoir été fortement dépendante des exportations, l’économie chinoise sera désormais portée par la demande intérieure. L’État chinois fait son maximum pour stimuler cette tendance en adoptant des politiques accommodantes comprenant, parexemple, la création de systèmes de protection sociale, la modernisation des infrastructures médicales et du système éducatif ou encore le développement de produits bancaires.

« Ces initiatives sont le fruit d’une démarche mûrement réfléchie » explique Mike Shiao. « Comme cela a été le cas dans les pays développés, les individus seront plus disposés à consommer si leurs besoins quotidiens comme l’éducation et la santé sont satisfaits et s’ils peuvent consacrer leur revenu disponible à des produits de leur choix ».

Les experts d’Invesco tempèrent toutefois leur discours en précisant que la Chine ne connaîtra pas une réédition àl’identique du modèle occidental, caractérisé par une emprise totale des marques internationales sur le marché. Selon Mike Shiao, « nous sommes au stade de lafeuille blanche sur laquelle la notoriété des marques prendra du temps à s’imprimer ». Aux côtés des géants mondiaux, d’autres marques de qualité « s’arrogent des parts de marché significatives dans de nombreux secteurs liés aux biens de consommation courante », ajoute-t-il. Alors que les entreprises intervenant dans les secteurs de la consommation sont de plusen plus nombreuses à s’introduire en Bourse, les experts d’Invesco s’attendent également à ce que le poids des secteurs des biens de consommation de première nécessité et de la consommation cyclique augmente dans les indices actions chinois, dominés actuellement par les valeurs financières

Source : Invesco – Analyse : économie chinoise 26 octobre 2009

Par l’équipe de gestion d’Invesco basée à Hong Kong

 


Informations

Cette analyse est diffusée à titre d’information uniquement et ne constitue ni une proposition d’investissement, ni une autre forme de conseil aux investisseurs. Les opinions exprimées dans ce communiqué de presse représentent le sentiment de l’auteur au jour de son édition. Les informations et opinions d’Invesco peuvent être modifiées sans préavis de notre part. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. Ce document est basé sur des informations considérées comme fiables par Invesco. Néanmoins, Invesco ne peut s’engager sur l’exactitude ou l’exhaustivité de ces informations. Ce communiqué de presse est publié en France et Luxembourg par Invesco Asset Management S.A., 18 rue de Londres 75009 Paris.

 

Articles similaires

SOURCE, une collecte record au second trimestre 2010

Falco64

Trading Ideas July 2010: Reducing the equity weight

Falco64

Trading Ideas June 2010: Staying the course

Falco64