ETFWorld.fr

La tendance s’inverse et les ETPs sur les matières premières regagnent l’intérêt des investisseurs ETFSecurities

Les matières premières ont regagné l’intérêt des investisseurs au premier trimestre 2014. Sur la période, les prix des commodities, tels que mesurés par l’indice DJ-UBS Commodity, ont grimpé de 7%, alors que les ETPs sur les matières premières enregistraient …….


Enregistrez-vous pour le Newsletter sur les ETF et ETC Cliquez ici pour recevoir votre copie gratuitement


par Nicholas Brooks, Head of Research and Investment strategy chez ETF Securities


leurs premières entrées de capitaux après quatre trimestres consécutifs de sorties. Le total des encours investis dans les ETPs sur les commodities a augmenté de 122,4 milliards de dollars à la fin du premier trimestre 2014, contre 122,1 milliards de dollars à la fin de 2013. Les métaux précieux, l’agriculture et les métaux industriels ont attiré la plus grande partie des afflux de capitaux. L’argent a attiré les plus grandes entrées au cours du trimestre, les investisseurs recherchant ce métal dans le but de bénéficier de l’effet de levier induit par l’amélioration de la confiance envers l’or.

Nicholas Brooks, responsable de la recherche et de la stratégie d’investissement chez ETF Securities précise:
«Après les ventes de janvier, les ETPs sur l’or ont retrouvé grâce aux yeux des investisseurs en février et en mars, alors que ces derniers révisaient à la baisse leurs hypothèses très optimistes de croissance pour l’économie américaine et corrigeaient à la hausse les anticipations de risque global. L’ensemble des ETPs sur les commodities ont également connu un retournement de sentiment, avec des allocataires d’actifs revenant dans cette classe afin d’y trouver une alternative aux marchés actions développés sur-sollicités.

Les ETPs sur le platine ont, pour leur part, connu une forte demande favorisée par une longue grève en Afrique du Sud, qui a exacerbé des problèmes d’approvisionnement. Les produits indiciels cotés sur le café et le gaz naturel ont vu, quant à eux, des prises de bénéfices agressives. Les prix de ces produits avaient en effet bondi en raison de problèmes d’approvisionnement liés aux conditions météorologiques. Les ETPs sur le pétrole ont également vu de fortes prises de bénéfices des investisseurs. Le prix WTI a connu un rally, surfant sur la forte demande américaine pour les produits pétroliers au début de 2014.»
Tendances clés sur les ETPs sur les matières premières au T1 2014:

• Durant le premier trimestre 2014, les ETPs sur les matières premières ont vu leurs premiers afflux après un an de flux négatifs. Les ETPs sur matières premières ont enregistré 271 millions de dollars de nouveaux afflux nets sur la période, marquant la première hausse depuis le dernier trimestre de 2012. L’ensemble des afflux couplé à une hausse de 7% des prix des matières premières, comme mesuré par l’indice DJ-UBS, a contribué à faire passer les actifs sous gestion des ETPs sur matières premières à 122,4 milliards de dollars, contre 122, 1 milliards à la fin du quatrième trimestre 2013.

• Les ETPs sur l’argent ont vu leur plus large afflux, avec 354 millions de dollars d’achats nets. L’argent a été un des seuls ETPs sur les matières premières à voir des afflux chaque mois durant le premier trimestre, après de forts afflux en 2013. Les investisseurs ont, selon toute vraisemblance, considéré le prix de l’argent à environ 20 dollars l’once comme un bon point d’entrée (moins que la moitié de son prix le plus haut atteint en 2011) et ont souvent vu l’argent comme une variante à haut beta à l’or. L’amélioration du sentiment à l’égard de l’or a également été à l’origine de l’accumulation de positions des investisseurs dans les ETPs sur l’argent.
• Les ETPs sur l’or ont connu une forte demande des investisseurs en février et mars alors que les anticipations de risque global augmentaient. Les ETPs sur l’or ont vu les afflux les plus forts de tous les ETPs sur les matières premières en février et mars, avec une collecte de 322 millions et de 536 millions de dollars, respectivement. Après les importantes sorties de janvier (946 millions de dollars), cela signifie que, pour l’ensemble du trimestre, les sorties se sont affichées à 88 millions de dollars. Un certain nombre de facteurs ont fortement contribué à l’évolution positive du sentiment des investisseurs envers l’or en février et en mars. Tout d’abord, les investisseurs ont revu à la baisse leurs estimations de croissance pour l’économie américaine, suite à la faiblesse des chiffres publiés. Puis, la crise financière et politique dans un certain nombre de marchés émergents a induit une révision à la hausse des évaluations globales du risque économique et politique. Enfin, la mainmise de la Russie sur la Crimée et les inquiétudes persistantes quant à un élargissement du conflit en Ukraine ont incité les investisseurs à se tourner vers l’or comme une assurance contre les surprises politiques et économiques potentiellement négatives.

• Les ETPs sur le platine ont enregistré une forte demande, les investisseurs s’inquiètant de l’approvisionnement en Afrique du Sud. Une grève prolongée en Afrique du Sud – d’où provient plus de 70% de l’approvisionnement en platine du monde – a soulevé des préoccupations quant à un risque de pénurie pour 2014. Ces anticipations ont poussé le prix à la hausse et les investisseurs ont augmenté leurs allocations dans ce métal. Aucuns signes avant-coureurs ne permettent de penser que la grève sera résolue dans un avenir proche, d’autres hausses de prix et davantage d’entrées semblent donc probables.

• Les ETPs diversifiés sur les matières premières voient de fortes entrées de capitaux alors que les investisseurs augmentent leur exposition aux produits de base. Après les ETPs argent et or, les ETPs diversifiés sur les matières premières ont connu les plus forts afflux en février et mars, avec de nouveaux flux nets de 324 millions de dollars et 186 millions de dollars, respectivement. Ces fortes entrées de capitaux ne sont pas apparus dans les chiffres trimestriels en raison des sorties à hauteur de 683 millions de dollars en janvier et des flux trimestriels en baisse de 173 millions de dollars.

Le fort rebond de l’intérêt des investisseurs pour les ETPs offrant une exposition large aux produits de base indique un changement de sentiment à l’égard de cette classe d’actifs au niveau mondial. La plupart des prix des matières premières se sont affichés en baisse à la fin de 2013 par rapport aux plus hauts d’il y a trois ans, par ailleurs, les valorisations des actions des marchés développés commencent à apparaître élevées. Dans ces conditions, un certain nombre d’investisseurs sont revenus sur les matières premières au cours des deux derniers mois. L’annonce récente d’un nouveau programme chinois de relance budgétaire et alors que de nouveaux assouplissements monétaires sont attendus, le changement de sentiment des investisseurs vis-à-vis des matières premières a le potentiel pour monter en puissance, tant que la reprise économique américaine demeure en bonne voie.

• Les matières premières agricoles attirent l’intérêt des investisseurs, alors que les prix rebondissent. Les ETPs sur les matières premières agricoles ont connu un regain d’intérêt de la part des investisseurs au premier trimestre 2014, le secteur affichant des flux positifs à hauteur de 217 millions de dollars. Les plus fortes entrées (182 millions de dollars) se sont concentrées dans les ETPs agricoles diversifiés. Une tendance qui montre que la majeure partie des achats provenaient d’allocataires d’actifs souhaitant élargir leur exposition au secteur plutôt que de parier tactiquement sur une seule matière première. Parmi les produits agricoles individuels, le maïs a vu le plus fort intérêt des investisseurs, avec 109 millions de dollars d’entrées au cours du trimestre.

• Les ETPs sur le café ont connu des sorties, les investisseurs prenant des bénéfices en raison des tensions sur le prix de l’arabica. Un prix de l’arabica proche d’un plus bas depuis sept ans avait induit une collecte record des ETPs sur le café en 2013. Le prix de l’arabica ayant depuis bondi de quelque 70%, les investisseurs ont vendu pour 264 millions de dollars de leurs avoirs longs en ETPs sur le café en février et mars derniers. Quant aux ETPs courts sur le café, ils ont récemment commencé à connaître un regain d’intérêt de la part des investisseurs.

• Les ETPs sur le gaz naturel ont vu des prises de bénéfices, alors que le prix Henry Hub connaissait de fortes variations durant les intempéries aux Etats-Unis. Les ETPs sur le gaz naturel évoluent généralement dans une fourchette donnée, et le premier trimestre 2014 a confirmé cette tendance. La plupart du deuxième semestre 2013 a vu des entrées de capitaux, alors que le prix Henry Hub oscillait autour de 3,5 dollars/MnBtu. Le prix atteignant un pic à 7,98 dollars/MnBtu en mars 2014, les investisseurs ont massivement choisi de prendre leurs bénéfices, causant des sorties de capitaux de près de 218 millions de dollars. Comme pour le café, l’intérêt s’est récemment accru pour des ETPs courts sur le gaz naturel. Les ETPs sur le pétrole ont vu d’importantes sorties en janvier 2014, les investisseurs prenant des bénéfices après que le prix WTI a bondi durant les intempéries aux États-Unis et au vu de la fonte des stocks qui a suivi.

Cependant, la stabilisation des prix en février et mars derniers, a détourné les investisseurs du secteur et les flux dans les ETPs sur le pétrole se sont équilibrés.

Source: ETFWorld – ETFSecurities

Articles similaires

Regain d’intérêt pour les matières premières, notamment pour les métaux cycliques

1admin

En 2013 les ETPs sur matières premières ont connu une baisse record. Cette chute s’explique principalement par la baisse d’intérêt des investisseurs pour l’or.

Falco64

ETF Securities Commodity Outlook 2014: La demande soutenue en provenance de la Chine et des Etats-Unis pousse les prix vers le haut en 2014

Falco64