ETFWorld.fr

Les investisseurs institutionnels comptent accroître leur exposition au « smart beta »

Une nouvelle étude (1) réalisée par Source, l’un des fournisseurs de fonds négociables en Bourse leader en Europe, révèle que 27 % des investisseurs institutionnels déclarent désormais investir dans une ou plusieurs stratégies « smart beta » (2), et que 31 % de ceux qui n’y ont pas encore recours envisagent ce type d’investissement pour les deux années à venir…….


{loadposition notizie}

Chris Mellor, Executive Director en charge du Product Management action chez Source


D’après cette étude, 64 % des investisseurs institutionnels pensent que les encours des stratégies « smart beta » vont grimper d’ici 2019 (seuls 4 % prévoient un déclin, le reste des personnes interrogées est indécis), et 34 % pensent que les encours de ces stratégies vont connaître une croissance égale ou supérieure à 30 %. L’une des principales raisons de ce développement : 28 % des opérateurs institutionnels sont convaincus que les investisseurs vont s’intéresser aux stratégies « smart beta » pour augmenter leurs dividendes.

En outre, 57 % des investisseurs institutionnels s’attendent à un développement des stratégies « smart beta » dans les ETF d’ici 2019, mais déclarent rester prudents lors du choix de ces ETF. Ils sont nombreux à affirmer que le terme « smart beta » est employé de façon abusive, et 26 % d’entre eux espèrent une réglementation plus stricte encadrant ces ETF.

Plus tôt ce mois-ci, Source et Research Affiliates LLC, leader mondial du « smart beta » et de l’allocation d’actifs, ont lancé ensemble trois ETF « smart beta income » qui fournissent une exposition aux nouveaux indices FTSE RAFI™ Equity Income. Ces indices visent les actions à fort dividende générant un rendement régulier. Grâce à ces ETF, les investisseurs pourront choisir entre une exposition au Royaume-Uni, aux Etats-Unis ou à l’Europe continentale.

« Le « smart beta » va devenir un outil incontournable pour les investisseurs désireux de choisir des actions de qualité à fort dividende. Nous avons développé notre première gamme d’ETF de ce type en coopération avec Research Affiliates », déclare Chris Mellor, Executive Director en charge du Product Management action chez Source.

Ces nouveaux ETF utilisent le système de valorisation fondamentale de Research Affiliates afin d’écarter les sociétés en mauvaise santé financière, puis sélectionnent les meilleurs 50 % de chaque secteur parmi les actions restantes, selon le rendement du dividende. Les composants sont ensuite pondérés par le produit de leur rendement du dividende et de leur poids économique tel que défini par Reseach Affiliates. Cet indicateur repose sur quatre facteurs fondamentaux liés à la taille de la société plutôt qu’à sa capitalisation boursière. Le but de ce procédé est d’élaborer un portefeuille à haut rendement contenant des actions de qualité supérieure, tout en évitant les déséquilibres excessifs et les biais inhérents aux indices pondérés par capitalisation boursière.

Ces trois ETF sont également les premiers fonds lancés sur la nouvelle plateforme d’ETF à réplication physique de Source, dont les actifs sont gérés par Legal & General Investment Management, le fournisseur de fonds indiciels leader au Royaume-Uni. Les ETF FTSE RAFI Equity Income de Source seront des ETF physiques détenant les actifs sous-jacents de ces indices.


1) 49 investisseurs institutionnels ont été interrogés en février 2016 sur leur vision du « smart beta ».
2)  Research Affiliate définit le « smart beta » comme des stratégies visant à ajouter de la valeur à un portefeuille en choisissant, pondérant et rééquilibrant systématiquement les titres du portefeuille, et en se basant pour ce faire sur des caractéristiques autre que la capitalisation boursière.

Source: ETFWorld.fr

Articles similaires

SPDR Strategy Espresso: Actions : à la recherche de nouvelles opportunités

1admin

SPDR Strategy Espresso: Le Crédit Investment Grade Euro dans un environnement de faible rendement

1admin

SPDR Strategy Espresso: « Soins » pour les investisseurs : santé, sécurité

Redaction