ETFWorld.fr

Lyxor : Tendances du marché européen Smart Beta – 2ème trimestre 2017

Après avoir ralenti à la fin du premier trimestre, les flux du marché des ETF européens Smart Beta se sont accélérés au deuxième trimestre 2017, à 1,6 milliard d’euros…


{loadposition notizie}
 
Marlène Hassine Head of ETF Research


Les Nouveaux Actifs Nets (NAN) s’élèvent à 3,4 milliards d’euros pour le premier semestre.

L’encours total sous gestion est en hausse de 19% par rapport à la fin de l’année 2016 et s’élève à 32,6 milliards d’euros, incluant un effet marché de +5,6%. Les flux ont été soutenus tout au long du trimestre, en particulier sur les stratégies de génération de revenu et de Value, les investisseurs ayant poursuivi leur recherche de rendement et de sources alternatives de performance.

Les sorties de capitaux au sein des ETF axés sur le risque ont cessé au deuxième trimestre. La collecte s’est établie à 116 millions d’euros. Les ETF Min Vol/Min Var ont enregistré trois mois consécutifs d’entrées de capitaux pour un total de 263 millions d’euros, compensant les sorties subies par les autres ETF axés sur le risque. De fait, le mois de juin a vu le plus de flux entrants depuis juillet 2016. Ceux-ci se sont essentiellement concentrés sur les expositions sur les Etats-Unis, en raison de l’incertitude politique accrue et des difficultés rencontrées par le Président Trump dans la mise en œuvre de son programme.

Les flux de capitaux vers les ETF à pondération fondamentale ont progressé au deuxième trimestre, s’élevant à 743 millions d’euros contre 454 millions d’euros au premier trimestre. La majeure partie de ces flux, à hauteur de 705 millions d’euros est allée vers les stratégies de génération de revenu, dans un environnement de taux faibles. Les autres stratégies sur des indices pondérés par des ratios micro-économiques ont à nouveau attiré des capitaux au deuxième trimestre (126 millions d’euros).

La collecte des ETF axés sur une approche factorielle a chuté de moitié au deuxième trimestre (720 millions d’euros, contre 1,5 milliard d’euros au premier trimestre). Le facteur value a continué à recevoir la majorité des flux (+766 millions d’euros), essentiellement sur les sous-jacents européens. La dynamique positive sur ce facteur a toutefois ralenti en juin, à 242 millions d’euros, contre 688 millions d’euros en mai. Le facteur « Low Volatility » et les ETF multi-facteurs ont continué de subir des décollectes (-219 millions d’euros).

Source: ETFWorld.fr

 

Articles similaires

SPDR Strategy Espresso: Adopter la stratégie Dividende Aristocrats

Redaction

SPDR Strategy Espresso: Actions : à la recherche de nouvelles opportunités

1admin

SPDR Strategy Espresso: Le Crédit Investment Grade Euro dans un environnement de faible rendement

1admin