ETFWorld.fr
CALCOLARICE -

Novembre 2013 – SC – Seules les actions européennes sont encore sous-évaluées

Le fait que le shutdown américain ait pu être surmonté et le report continu des discussions sur le plafond de la dette ont été accueillis positivement par les marchés et salués par de fortes hausses des cours d’actions. Les marchés d’actions internationaux ont atteint une…


Enregistrez-vous pour le Newsletter sur les ETF et ETC
Cliquez ici pour recevoir votre copie gratuitement


Investment Update Swisscanto Novembre 2013


 évaluation équitable avec le niveau de cours actuel. La liquidité qui reste abondamment disponible ainsi que l’absence de solutions alternatives du côté des obligations continuent à plaider pour un engagement dans les actions. Il faut donner à ce sujet la préférence à la région Europe car elle possède encore des sous-évaluations à exploiter.

Les perspectives économiques continuent à s’éclaircir. En Europe, les indicateurs précoces confirment très clairement que la récession a été surmontée, ce qui entraîne déjà des spéculations sur le fait que la reprise économique pourrait être plus vigoureuse que ce qui était prévu jusqu’à maintenant. Les différentiels de rendement pour les emprunts d’Etat espagnols et italiens ont continué à se réduire. Le sujet de la « Crise de la dette européenne » n’est actuellement plus à l’ordre du jour. En cette période de sortie de la récession, les actions de la périphérie européenne sont toujours considérées comme nettement sous-évaluées. Il est aujourd’hui possible d’acheter des titres de valeur d’entreprise à un cours avantageux à Milan et à Madrid. Aux Etats-Unis, les dernières données du marché du travail montrent un tableau médiocre et nous avons encore vécu le phénomène de données économiques américaines faibles donnant un coup de fouet à la Bourse, car celles-ci donnent à entendre que le tapering (réduction des achats d’emprunts par la Réserve fédérale) pourrait être repoussé une nouvelle fois. Nous doutons que la reprise continue d’être accueillie par les marchés comme auparavant. Trois décisions reportées sont actuellement à l’ordre du jour de la politique monétaire et fiscale aux Etats-Unis pour le début de l’année prochaine: la fin de la période de transition (15 janvier), le relèvement du plafond de la dette (7 février) et le futur tapering qui devra maintenant probablement attendre la prise de fonction de la Présidente de la Fed Janet Yellen le 1er février 2014.

Emprunts: La dette des marchés émergents à nouveau pondérée à un niveau neutre
Pendant les mois d’été, les monnaies et les emprunts des marchés émergents ont été soumis à une forte pression à la vente suite à la discussion sur le tapering. En revanche, ils ont pu profiter à partir de septembre du report du tapering. La dette des marchés émergents n’est actuellement pas valorisée à un niveau avantageux, mais cela fait bien longtemps qu’elle n’est plus aussi chère qu’avant le début de la correction. Par conséquent, nous avons ramené notre sous-pondération tactique à une pondération neutre. Le report du tapering et l’augmentation des taux a atténué à court terme la pression sur les marchés obligataires – nous attendons fondamentalement de nouvelles hausses de taux.

Monnaies: Le dollar étonnamment faible
Le dollar américain a affiché ces derniers temps une faiblesse surprenante par rapport à l’euro et au franc suisse. La nouvelle valorisation des placements européens donne actuellement un coup de pouce à l’euro. Un problème d’origine interne pour le dollar américain est le report à janvier/février 2014 de la décision sur le budget et le plafond de la dette. D’après les parités de pouvoir d’achat, le dollar américain n’est pas seulement fort par rapport au franc suisse suite à l’accès de faiblesse des dernières semaines, il est aussi très fortement sous-évalué – nous attendons un mouvement de réaction imminent et nous conservons notre position longue en dollars.

Marchés d’actions: Seule l’Europe est encore sous-évaluée
Les marchés d’actions ont connu une hausse massive depuis la crise financière et ont donc réduit entre-temps les sous-évaluations existantes ces dernières années. Des hausses de cours ultérieures ne seraient à partir de ce moment plus justifiées que par la croissance des bénéfices escomptée, laquelle se situe à 6 % à moyen terme. Par le passé, cette mesure « raisonnable » a cependant toujours conduit à de nets excès dans les évolutions des cours. La seule région qui présente actuellement une nette sous-évaluation est l’Europe. Depuis le virage économique, on constate un intérêt nettement croissant pour les actions de la zone euro qui étaient auparavant fortement délaissées par les investisseurs internationaux.

Source: ETFWorld – Swisscanto (Thomas Härter – Responsable Stratégie de placement)

 

Articles similaires

Swisscanto: Mai 2014 Politique de placement constante pour les actions et les obligations

1admin

Swisscanto: Avril 2014 Une légère surpondération des actions demeure justifiée

1admin

Swisscanto: Mars 2014 La croissance synchrone soutient les actions

1admin