ETFWorld.fr
De Franco Carmine Ossiam ETF

Ossiam : Les États-Unis mènent la reprise

Ossiam: Les États-Unis mènent la reprise : quelles approches privilégier sur le marché des actions américaines ?

Inscrivez-vous pour recevoir les Newsletters gratuites de ETFWorld.fr


Par Carmine de Franco, responsable de la recherche Ossiam


Le marché boursier américain a été le premier à récupérer ses pertes en mars 2020 et à établir une succession de nouveaux records. À quoi les investisseurs doivent-ils s’attendre d’ici la fin de l’année ?

Notre scénario central prévoit une croissance positive de l’économie américaine, du moins à court terme. La différence par rapport au second semestre 2020 se situe au niveau de la volatilité. En effet, maintenant que nous avons pratiquement retrouvé les niveaux d’avant la pandémie, mais avec 5 millions de chômeurs supplémentaires et un marché boursier américain à des niveaux records, les perspectives de croissance deviennent mécaniquement plus incertaines. Les programmes d’investissement massifs prévus dans les grandes économies devraient contribuer à maintenir une dynamique positive. Mais si l’inflation ou d’autres risques macroéconomiques conduisent à une hausse des taux, les perspectives deviendront immédiatement plus compliquées, ce qui, dans un marché aussi surévalué, pourrait avoir des impacts
négatifs majeures.

Les approches privilégiées par les investisseurs depuis le début de l’année sur le marché des actions américaines

Les approches comportant une forte composante ESG restent en tête des préférences des investisseurs, en particulier pour les actions américaines où l’offre est moins différenciée que pour les ETF européens. La tendance est bien établie et aucun facteur fondamental ne semble la remettre en cause. Au sein des investissements ESG, nous avons vu que les investisseurs ont recherché des stratégies pouvant exploiter le thème de la reprise économique, comme le style « Value ». Cela s’est avéré intéressant, même si nous sommes maintenant revenus à des stratégies de croissance. Ceci s’explique en partie du fait que les perspectives économiques sont un peu en-dessous des attentes. Nous constatons également un retour, bien que graduel, à des stratégies plus défensives telles que le « Minimum Variance », notamment pour les investisseurs ayant une vision plus pessimiste, du moins à court terme.

Des risques à considérer

Du côté des actions, les investisseurs étudient de près les données économiques et les perspectives de croissance des principales économies. En ce qui concerne l’inflation, il ne semble pas y avoir de problème à suivre le scénario de la Fed, quiconsidère la situation comme transitoire. Si le scénario devait changer et obliger lesbanques centrales à relever les taux, nous pourrions observer des niveaux de volatilité beaucoup plus élevés sur les marchés. Nous n’avons pas constaté de mouvement significatif vers les actions européennes, même si, certains investisseurs les trouvent plus intéressantes que les actions américaines. Mais le consensus est que les États- Unis mènent la reprise, grâce à leur dynamisme économique. Enfin, les risques géopolitiques ne doivent pas être sous-estimés : d’une part, les élections législatives pourraient voir la Chambre des Représentants passer aux mains des républicains, ce qui pourrait ralentir le projet de réforme et d’investissement que le président Biden a entrepris à la suite de la pandémie. D’autre part, il ne faut pas sous-estimer les risques liés aux relations entre les États-Unis et la Chine si elles venaient à se détériorer.

C’est pourquoi de nombreux investisseurs recherchent une exposition aux actions américaines par le biais de différents styles de gestion susceptibles d’apporter une contribution positive à la diversification. Par exemple, en utilisant des styles complémentaires (« Growth » et « Low Vol ») ou encore des approches multi-factorielles bien équilibrées.

Source: ETFWorld.fr

Articles similaires

SPDR Strategy Espresso: Les valorisations restent favorables aux actions  européennes

Redaction

SPDR Strategy Espresso: Dette émergente : lutter contre les vents contraires du  dollar américain

Redaction

SPDR Strategy Espresso: Se repositionner sur la croissance avec les stratégies Dividend Aristocrats

Redaction