ETFWorld.fr

Privilégier les actions et les emprunts d’entreprises aux placements monétaires et aux emprunts d’Etat AAA

GRAFICO CAMBI

Les évaluations relatives plaident en faveur des actions et des emprunts d’Etat AAA. En conséquence, nous renforçons la quote-part d’actions d’un point de pourcentage. Nous vendons les emprunts des pays émergents avec bénéfice et nous réduisons légèrement la surpondération dans les hedge funds. ...


Enregistrez-vous pour le Newsletter sur les ETF et ETC
Cliquez ici pour recevoir votre copie gratuitement 

Les acteurs du marché avaient à juste titre prévu un ralentissement économique. Lorsqu’il s’est produit, il n’a donc pas pesé fortement sur les marchés d’actions. Par ailleurs, les derniers indicateurs avancés ont à nouveau surpris positivement.

Le sommet du G20 n’a rien apporté de concret à part quelques déclarations d’intention d’ordre général. Le seul résultat tangible réside dans la nouvelle répartition des sièges au sein de l’organisation internationale, en faveur des pays émergents. Et l’unique signal utile pour nous est que les Etats-Unis adopteraient une attitude bienveillante envers des actions de soutien concertées en cas de dépréciation accélérée du dollar. Indépendamment de cela, nous pensons que le dollar US commencera par se stabiliser par rapport au franc suisse. La sous-évaluation du dollar US par rapport au franc suisse est relativement forte en termes de parité du pouvoir d’achat (environ 18%).

Les emprunts d’Etat AAA sont historiquement chers. La probabilité qu’à moyen terme (2 à 5 ans), les banques centrales réussissent soit à relancer l’économie, à augmenter les taux d’inflation et/ou à « pousser » à la hausse les prix des placements à risque est relativement élevée. Pour ces raisons, nous maintenons la surpondération des emprunts d’entreprises, y compris celle des emprunts à haut rendement.

Nous évitons toujours les extrémités courte et longue du spectre des échéances. Nous considérons toujours les placements monétaires comme sans intérêt en raison de leur rémunération quasiment nulle. Dans la stratégie du Portfolio Fund Balanced, leur quote-part est toutefois plus élevée en raison de la réduction de la surpondération des obligations suisses par rapport au mois précédent. Nous réagissons ainsi au risque d’une nouvelle hausse des taux en Suisse au cours des prochains mois.

Les positions en emprunts dans les Etats PIIGS (Portugal, Irlande, Italie, Grèce, Espagne) restent globalement sous-pondérées même après l’achat d’emprunts d’Etat italiens et espagnols.

Depuis notre recommandation d’emprunts des pays émergents au détriment de la quote-part de dollar début mars 2010, l’indice obligataire JP Morgan Emerging Markets a progressé de plus de 13% en dollars US. Les très importants apports de capitaux des derniers mois par des investisseurs à la recherche de rendement ont contraint plusieurs pays émergents à introduire ou à envisager des restrictions pour les marchés de capitaux. Même si nous ne sommes pas fondamentalement négatifs, nous considérons la réduction des écarts de rendement comme exagérée. En conséquence, nous réduisons nos investissements dans les emprunts des pays émergents et déplaçons les risques vers le domaine des actions. En effet, même après l’évolution réjouissante des cours ces deux derniers mois, les actions sont toujours intéressantes.

L’évaluation équitable déterminée pour l’essentiel par les bénéfices des entreprises s’établissait environ 18% en dessous de l’état actuel de l’indice fin octobre. Selon les chiffres IBES, les analystes prévoient une croissance d’environ 16% des bénéfices en 2011. Même si cette évaluation moyenne est ambitieuse et que l’écart d’évaluation ne sera pas forcément comblé rapidement compte tenu de l’évolution économique, nous admettons que le rendement global du marché des actions dépassera nettement celui des emprunts d’Etat AAA. Swisscanto augmente d’un point de pourcentage la quote-part des actions en raison des évaluations et des prévisions de bénéfices. Compte tenu de la surpondération actuelle et de la bonne performance du marché au mois dernier, il ne faut pratiquement pas racheter d’actions.

Nous considérons le marché des actions européen comme particulièrement intéressant. Nous privilégions les petites capitalisations aux grandes sur tous les marchés. Les niveaux de liquidité élevés et l’évaluation attrayante de nombre de ces actions laissent encore prévoir des reprises, en particulier par les grandes entreprises. Nous maintenons notre préférence pour les domaines cycliques au détriment des entreprises plus défensives.

En ce qui concerne les devises, nous maintenons la sous-pondération du CHF, de l’EUR et du JPY en faveur des monnaies liées aux matières premières CAS et AUD ainsi que de la SEK. Le franc suisse est devenu « cher ». Nous sommes à nouveau engagés positivement face au dollar US.

Source: ETFWorld – Swisscanto (Thomas Härter – Responsable Stratégie de placement)