ETFWorld.fr

Refinitiv European ETF Market Report – août 2019

Refinitiv

Refinitiv : Les émetteurs d’ETF en Europe ont été confrontés en août aux premières sorties nettes depuis février 2016…..

Inscrivez-vous pour recevoir les Newsletters gratuites de ETFWorld.fr


Par ETFWorld.fr 

Refinitiv European ETF Market Report – August 2019 – Detlef Glow, Lipper’s head of EMEA Research


Ces facteurs, conjugués à la performance négative des marchés sous-jacents, ont entraîné une diminution des actifs sous gestion dans l’industrie européenne des ETF.

Plus précisément, les actifs sous gestion de l’industrie européenne des ETF ont diminué, passant de 772,8 milliards d’euros au 30 juillet 2019 à 757,0 milliards d’euros fin août.

La baisse de 15,9 milliards d’euros enregistrée au mois d’août s’explique par des sorties nettes (-8,8 milliards d’euros), tandis que la performance des marchés sous-jacents a contribué pour 7,0 milliards d’euros à la décollecte des actifs sous gestion.

En ce qui concerne le nombre total de produits, il n’est pas surprenant que les fonds d’actions (504,0 milliards d’euros) détiennent la majorité des actifs, suivis des fonds obligataires (219,9 milliards d’euros), des produits de matières premières (21,4 milliards d’euros), des produits alternatifs OPCVM (5,9 milliards d’euros), des fonds monétaires (3,7 milliards d’euros), des fonds à actif mixte (1,9 milliard d’euros), des « autres » fonds (0,1 milliard d’euros).

23-09-19 Refinitiv ETF


Flux de fonds par type d’actif

Étant donné que l’industrie européenne des ETF a été confrontée en août à des sorties de capitaux pour la première fois depuis février 2016, il est clair que le niveau des flux nets estimés dans les ETF est resté inférieur à la moyenne pour le mois.

Plus précisément, les sorties nettes de l’industrie européenne des ETF au mois d’août (-8,8 milliards d’euros) ont entraîné une baisse de la moyenne mobile mensuelle sur 12 mois à 4,6 milliards d’euros contre 5,5 milliards en juillet 2019.

Comme les sorties de capitaux des ETF ont été alimentées par des fonds d’actions, ces flux pourraient être considérés comme un signe que les préoccupations des investisseurs se sont matérialisées par une baisse des bénéfices des sociétés, une volatilité accrue des marchés boursiers mondiaux, une nouvelle crise dans la région du golfe Persique et une nouvelle étape dans la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis, ainsi que la possibilité que Brexit ne devienne une dure entreprise.

Cela dit, il fallait s’attendre à ce que les ETF obligataires soient le type d’actifs affichant les entrées nettes les plus élevées (+3,3 milliards d’euros), suivis des ETF de matières premières (+0,2 milliard d’euros), des ETF mixtes (+0,1 milliard d’euros) et des ETF « autres » (+0,002 milliard).

A l’inverse, les ETF actions (-12,2 milliards d’euros) ont connu les plus fortes décollecte sur le segment des ETF européens, surpassés par les ETF d’OPCVM alternatifs (-0,1 milliard d’euros) et les ETF monétaires (-0,1 milliard).

Ce schéma de flux a porté les flux nets globaux à 42,8 milliards d’euros pour 2019.

Source: ETFWorld.fr

 

Articles similaires

Amundi ETF: Analyse des flux ETF Europe et Monde – septembre 2019

Webmaster

Lyxor ETF Money Monitor pour septembre 2019

Webmaster

Lyxor ETF Money Monitor pour août 2019

Webmaster