ETFWorld.fr

Source réduit les frais de gestion de son ETF phare S&P 500 UCITS le fonds approche désormais le milliard de dollars

Source, société d’investissement et l’un des fournisseurs de produits négociables en Bourse (ETP – Exchange-Traded Products) leader en Europe, a le plaisir d’annoncer qu’une réduction substantielle des frais de gestion va être opérée sur l’ETF Source S&P 500 UCITS…..

Michael John Lytle, Chief Development Officer chez Source


 

En réduisant les frais annuels de 0,20% à 0,05%, le fonds offre aux investisseurs une exposition au S&P 500 parmi les plus performantes du marché. La réduction des frais de gestion, combinée au processus efficace de gestion du fonds, permet une réplication cohérente et précise de l’indice. Il est aussi utile de noter que le S&P 500, l’indice US large-cap le plus connu, est très difficile à surperformer pour les gérants actifs, et donc justifie grandement l’utilisation de la réplication passive pour les titres large-cap américains.

Avant même la réduction des frais de gestion, au cours des douze derniers mois, le fonds a affiché une performance de 19.83%, supérieure aux 19.69% de l’indice S&P 500 Total Return (données au 31 mai 2014). Ainsi, le fonds a déjà attiré un montant important d’encours, et approche désormais le milliard de dollars sous gestion.

« Chez Source, nous pensons qu’il est important d’offrir aux investisseurs des expositions efficaces au beta tout autant que des stratégies innovantes », explique Michael John Lytle, Chief Development Officer chez Source.  Notre modèle nous a permis d’optimiser la structure de coûts afin d’offrir à nos clients une diminution des frais de gestion sur notre ETF S&P 500. Cela permettra d’améliorer encore la performance du fonds ».

«Quand on s’expose aux titres large-cap américains » continue Michael John Lytle, « la réplication passive apparait comme la solution la plus évidente. Dans des marchés efficients, il est toujours difficile pour les gérants actifs de surperformer constamment l’indice. Par exemple, sur 500 fonds large-cap américains ouverts aux investisseurs européens, seulement cinq ont réussi à battre le S&P 500 chaque année ces 5 dernières années, et aucuns d’entre eux n’étaient des fonds actifs. »

Source: ETFWorld.fr