ETFWorld.fr
SPDR ETF

SPDR Strategy Espresso: Investir dans les Infrastructures dans un contexte de marché incertain

SPDR : La victoire de Joe Biden a fait naître des attentes en matière de dépenses d’infrastructure aux
États-Unis, provoquant une flambée des flux fin 2020.

Inscrivez-vous pour recevoir les Newsletters gratuites de ETFWorld.fr


SPDR / Strategy Espresso


En tant que classe d’actifs, les infrastructures peuvent offrir des rendements décorrélés des actions et attirer certains profils d’investisseurs. En outre, une exposition combinant à la fois des actions et des obligations corporate peut offrir aux investisseurs un certain degré « d’amortisseur de baisse » sur des marchés incertains.

Une forte demande d’infrastructures

Malgré les turbulences du marché en 2020, la demande des investisseurs en actifs d’infrastructures est restée forte. L’année dernière, les investisseurs ont injecté 3,5 milliards de dollars dans des fonds communs de placement en actions liées aux secteurs des infrastructures domiciliés en Europe. Les flux se sont accélérés en novembre et décembre,avec 900 millions de dollars supplémentaires rien que pour ces deux mois. Ces flux se sont raffermis à mesure que l’issue des présidentielles américaines se dessinait en faveur de Joe Biden et que les investisseurs anticipaient une « vague bleue » favorisant l’adoption, par le Congrès, d’une série de mesures de relance budgétaire via notamment une augmentation des dépenses en infrastructures.

Bien que les flux aient été importants en 2020, leur performance a été décevante en ce qui concerne les fonds actions infrastructure. Ainsi, l’indice S&P Global Infrastructure a reculé de 6,5 % l’année dernière alors que l’indice MSCI World s’envolait de 15,9 %.

Une stratégie « équilibrée » pour investir sur les infrastructures

Adopter une approche plus équilibrée pour investir dans les infrastructures a pu permettre à certains investisseurs de générer de meilleurs résultats l’année dernière. À titre d’exemple, l’indice Morningstar Global Multi-Asset Infrastructure a augmenté de 8,6 % en 2020. L’indice a réussi à dégager cette belle performance grâce à son allocation de 50 % en obligations d’entreprises spécialisées dans les secteurs des infrastructures. Celle-ci a contribué à réduire sa corrélation avec les actions lors des décrochages du marché, et donc à réduire les drawdowns pendant les phases de marchés baissiers.

Comme l’illustrent les graphiques 1 et 2, sur le long terme, injecter des obligations d’entreprises en portefeuille a permis d’amortir l’impact des baisses de marchés. À chaque recul notable du marché, l’indice Morningstar Global Multi-Asset Infrastructure a enregistré de bien meilleures performances que l’indice S&P Global Infrastructure. Parvenir à se décorréler des marchés d’actions traditionnels est l’une des principales
motivations qui pousse les investisseurs à investir dans des projets d’infrastructures. Avoir recours à une stratégie axée uniquement sur les actions Infra n’est donc pas forcément l’approche la plus efficace. Selon nous, une approche plus équilibrée (qui consiste à inclure, dans son allocation, une exposition aux actions et aux obligations de sociétés spécialisées dans les infrastructures) permet de se rapprocher davantage du comportement de la classe d’actifs sous-jacente.

Comment accéder à ce thème ?

Via notre ETF SPDR® Morningstar Multi-Asset Global Infrastructure, les investisseurs peuvent accéder à l’univers des infrastructures en un seul trade.

ETF SPDR® Morningstar Multi-Asset Global Infrastructure UCITS (Dist)

Graphe 1 : performances cumulées depuis la création de l’indice

05-02-21 SPDR

Source : Morningstar Direct, au 31 décembre 2020. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des rendements futurs. Les rendements des indices intègrent tous les éléments de revenu, de gain et de perte et le réinvestissement des dividendes et autres revenus, le cas échéant. Date de création de l’indice Morningstar Global Multi-Asset Infrastructure Index : 1er septembre 2014. Reprise de l’historique des performances de l’indice depuis le 31 décembre 2003, date à laquelle la première valorisation de l’indice back-testé a été calculée.

Graphe 2 : Drawdowns depuis la création de l’indice (base mensuelle)

05-02-21 SPDR 2

Source : Morningstar Direct, au 31 décembre 2020. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des rendements futurs. Les rendements des indices intègrent tous les éléments de revenu, de gain et de perte et le réinvestissement des dividendes et autres revenus, le cas échéant. Date de création de l’indice Morningstar Global Multi-Asset Infrastructure Index : 1er septembre 2014. Reprise de l’historique des performances de l’indice depuis le 31 décembre 2003, date à laquelle la première valorisation de l’indice back-testé a été calculée.

Source: ETFWorld.fr

Articles similaires

Ossiam : Les États-Unis mènent la reprise

Redaction

WisdomTree: Une approche de la gestion des risques liés aux cryptomonnaies

Redaction

SPDR Strategy Espresso: Tirer parti du tapering avec le crédit Investment Grade ESG américain

1admin