ETFWorld.fr
SPDR ETF

SPDR Strategy Espresso: Opportunités dans le secteur des soins de santé

SPDR : Après la dernière action sans précédent de la banque centrale et la promesse de relance budgétaire de nombreuses grandes économies, nous espérons que les marchés boursiers pourront trouver un certain soutien.

Inscrivez-vous pour recevoir les Newsletters gratuites de ETFWorld.fr


SPDR / Strategy Espresso


Prendre soin de sa santé : un incontournable

….Pour les investisseurs qui recherchent des opportunités relativement sûres en vue d’entrer sur le marché, le secteur des soins de santé est une piste à envisager. Le secteur a relativement surperformé depuis le début de la crise actuelle et a enregistré des flux d’investissements notables comme en témoignent les graphiques ci-dessous.

Parmi les sujets phare du secteur, la course au développement d’un vaccin contre le coronavirus reste parmi les plus porteurs. De facto, investir sur l’ensemble du secteur est une façon d’essayer de miser sur l’entité qui réussira à le développer.
 
États-Unis : un allègement des craintes réglementaires sur le secteur

Aux Etats-Unis, les derniers rebondissements des primaires des Démocrates ont réduit le risque de voir certaines des propositions réglementaires parmi les plus dures en matière de santé ne soient adoptées. Les actions américaines de soins de santé (US health care stocks) ont rebondi après que l’ancien vice-président Joe Biden est devenu le leader du Parti démocrate, suggérant que les investisseurs préfèrent la vision de Biden d’élargir l’Obamacare (Affordable Care Act) au plan de Bernie Sanders pour les soins de santé universels (Medicare for All).

Si des menaces subsistent au vu de l’actuel gouvernement, elles peuvent aussi désormais être « cantonnées ». L’administration de Trump a suggéré plusieurs idées visant à réduire le montant de l’aide du Medicare pour les médicaments. Mais grâce à l’opposition féroce des sociétés pharmaceutiques et des membres des deux partis politiques au Congrès face à cette initiative, celle-ci est restée lettre morte. La nécessité de mettre en place une réponse rapide à la menace du coronavirus donne toutefois simultanément à l’industrie pharmaceutique un argument puissant contre toute mesure d’encadrement des prix.

Les dépenses publiques d’urgence pourraient bénéficier directement aux services de santé du monde entier

Il y a de nombreuses annonces relatives aux dépenses déployées afin de vaincre la pandémie de coronavirus, mais cela ne bénéficiera pas au secteur de la santé dans sa globalité. Les industries du secteur reposent sur des moteurs et des sensibilités économiques différents qu’illustrent le graphique circulaire ci-dessous.
De nombreuses entreprises seront affectées négativement par les effets du coronavirus du fait de l’annulation des opérations de routine, des retards dans les délais cliniques et réglementaires, et sur le volet des dépenses de recherche. Les perturbations de la chaîne d’approvisionnement des soins de santé (qui souffrent déjà de pénuries d’échantillons de tests, de masques, de blouses, etc.) et la disponibilité réduite de médicaments génériques (étant donné la forte dépendance à l’égard de la Chine pour la production d’un certain nombre d’actifs entrants dans la composition des remèdes pharmaceutiques), sont également problématiques.
Cependant, la pandémie pourrait s’avérer porteuse pour les entreprises liées aux technologies des soins de santé. Les hôpitaux et les intermédiaires de distribution pourraient bénéficier de la forte augmentation des admissions et de la forte demande d’expédition de fournitures.

Deux domaines liés à COVID-19 sont particulièrement intéressants : la fourniture de kits de test COVID-19 et le développement de vaccins pour le virus. Les entreprises impliquées dans ces domaines pourraient stimuler le secteur des soins de santé, et la grande majorité d’entre elles sont cotées dans le MSCI World Health Care Index.
 
Le secteur des soins de santé : un secteur « défensif »

Le secteur des soins de santé peut être considéré comme un secteur « défensif » compte tenu des produits et services incontournables qu’il fournit actuellement, ce qui se traduit par une relative stabilité de la croissance de ses bénéfices. Depuis le début de l’année, le secteur a connu certains reculs par rapport à ses prévisions de bénéfices. Ceux-ci restent toutefois relativement faibles par rapport au reste du marché. Le faible bêta du cours des actions illustre également bien le caractère défensif du secteur des soins de santé.
Le secteur est souvent considéré comme rassemblant des « actifs de qualité » compte tenu de leurs rendements élevés et d’un ratio « dette/fonds propres » relativement faible. Par ailleurs, la plupart des entreprises du secteur semblent avoir des flux de trésorerie suffisamment solides pour continuer à verser des dividendes, ce qui ne sera pas le cas dans tous les secteurs.

Des investisseurs favorables au secteur

Les derniers flux entrants sur les ETF sectoriels montrent que les ETF de soins de santé domiciliés en Europe (représentant les fonds qui suivent les indices de soins de santé européens, américains et mondiaux) ont enregistré les deuxièmes entrées les plus élevés à date comparativement aux autres secteurs.

Parallèlement, les données publiées par State Street Global Markets au cours de la semaine dernière ont montré que les investisseurs institutionnels se positionnaient largement sur les soins de santé en Europe, aux États-Unis et dans le monde, alors même qu’ils sous-pondéraient jusqu’ici notablement ce thème en portefeuille.

Source: ETFWorld.fr

Articles similaires

SPDR Strategy Espresso: Les obligations haut rendement

1admin

SPDR Strategy Espresso: Actions zone euro et les opportunités à saisir

1admin

SPDR Strategy Espresso: Secteurs de la santé et de la technologie pour le long terme

1admin