ETFWorld.fr
SPDR ETF

SPDR Strategy Espresso: Opportunités dans l’univers obligataire

SPDR : : Rendement vs prise de risque : trouver des opportunités dans l’univers obligataire..

Inscrivez-vous pour recevoir les Newsletters gratuites de ETFWorld.fr


SPDR / Strategy Espresso


La pandémie de COVID-19 est loin d’être terminée et une grande partie des très mauvaises nouvelles et données économiques est encore à venir.

Néanmoins, considérant que les pays du G10 auraient désormais dépassé le pic de la pandémie, certains acteurs du marché ont recommencé à envisager les actifs à risque. Cette stratégie ne s’appuie pas simplement sur l’adage suivant lequel «la fortune sourit aux audacieux ».

Un grand bouleversement est effectivement intervenu sur les marchés dits « à risque », et les actions des banques centrales ont généré des différences significatives de rendement dans le monde obligataire.

Le graphique ci-dessous illustre les rendements des fonds obligataires US, Euro, UK et émergents (EM) de la gamme SPDR en fonction de leur duration, ou sensibilité au risque de taux.

Ce graphique démontre très clairement que les baisses de taux d’intérêt et les achats d’obligations par les banques centrales, conjugués à la préférence des investisseurs pour des actifs plus « sûrs », ont fait chuter la plupart des rendements des obligations d’État au voisinage de zéro.

Les banques centrales continueront d’acheter des obligations mais, du point de vue des investisseurs, la hausse de l’appréciation des prix semble limitée. À l’inverse, les craintes concernant la solvabilité et la liquidité ont fait monter les rendements des titres de sociétés « de qualité inférieure » et les rendements de la dette émergente.

29-04-20 spdr

Source : Bloomberg Finance L.P., au 23 April 2020

Quelques observations ressortent:

  • Les fonds d’obligations d’État peuvent être un bon choix afin de « traverser la tempête » qui sévit actuellement sur les marchés, mais il sera difficile d’en tirer des rendements significatifs à long terme. Le retour à un environnement de marché apaisé devrait donc rimer avec recherche d’actifs à plus haut rendement du côté des investisseurs.
  • Les rendements générés par la prise d’un risque de duration supplémentaire sont limités par rapport à l’augmentation du risque de crédit.

Arbitrage risque / récompense

Pour les investisseurs, le passage à un crédit Investment grade (IG) à court terme offre une augmentation substantielle des rendements par rapport aux obligations d’État, mais l’exposition au risque doit être maîtrisée.

L’ETF SPDR Bloomberg Barclays 0-3 Year US Corporate Bond UCITS peut, en ce sens, offrir des perspectives élevées de rendements ajustés en fonction de la duration (yield to worst/duration), ou rendement par unité de risque.

L’ETF propose plusieurs mécanismes permettant de limiter le risque :

  1. La duration du fonds n’est que de 1,49. Les pertes de prix sur une hausse de 100 pb seront donc plus que compensées par le Yield to Worst de plus de 2%.
  2. La Fed achète actuellement des obligations de sociétés IG jusqu’à 5 ans, ce qui signifie que les bouleversements du marché tels que ceux observés en mars sont beaucoup moins probables.
  3. Le risque au sein du fonds est limité avec 62% d’obligations notées A ou plus, et seulement 3,25% de titres positionnés dans le secteur de l’énergie (l’un des secteurs actuellement préoccupants étant donné la faiblesse des prix du pétrole).

Un autre ETF de notre gamme se distingue particulièrement en ce moment avec des rendements actuellement supérieurs à 9% : l’ETF SPDR Bloomberg Barclays 0-5 Year US High Yield Bond UCITS.

Si les obligations sur lesquelles le fonds est investi sont moins bien notées que les titres Investment grade (et présentent, de fait, des risques de défaut plus élevés), ces risques sont limités grâce à plusieurs facteurs que l’on retrouve habituellement sur les investissements corporate de court terme:

  1. La courte duration du fonds, à 2,22 ans, implique des pertes limitées si les rendements commencent à augmenter.
  2. Le rendement actuel tout à fait exceptionnel du fonds offre un outil puissant de compensation des pertes.
  3. La Fed achète également de la dette à haut rendement (High yield debt). Si les détails sont encore un peu flous sur les contours de ce que la banque centrale achètera réellement, les obligations IG qui ont récemment été downgradées semblent être la principale cible de ces rachats. Cela devrait agir comme un frein à la perte de valeur des Fallen angels qui tendent à se multiplier actuellement sur le marché du High yield.

La Fed a également annoncé qu’elle achètera des ETF High yield, ce qui devrait également soutenir le marché dans une certaine mesure.

Source: ETFWorld.fr

Articles similaires

SPDR Strategy Espresso: Actions : à la recherche de nouvelles opportunités

1admin

SPDR Strategy Espresso: Le Crédit Investment Grade Euro dans un environnement de faible rendement

1admin

SPDR Strategy Espresso: « Soins » pour les investisseurs : santé, sécurité

Redaction