ETFWorld.fr

SPDR Strategy Espresso: Réinvestir en Europe dans une démarche durable

SPDR ETF

SPDR : Les investisseurs voient le verre à moitié plein; Les sociétés européennes ont affiché des surprises positives nettes au cours de la saison des résultats du troisième trimestre (alors même que les attentes du marché étaient réduites sur la zone). ..

Inscrivez-vous pour recevoir les Newsletters gratuites de ETFWorld.fr


SPDR / Strategy Espresso


Des effets de base plus favorables ainsi que la perspective d’une légère reprise de la croissance du PIB mondial l’année prochaine, conjuguées à de solides marges bénéficiaires, ont ouvert la perspective d’une croissance moyenne à un chiffre pour le BPA en 2020.

Si les analystes ont raison, le T3 pourrait marquer le dernier point bas de cette ère de faibles bénéfices. Du fait du degré d’ouverture de l’économie européenne, le ralentissement économique y a été plus marqué que dans d’autres régions du globe. Inversement, elle  devrait également profiter plus largement de la reprise. L’optimisme des investisseurs se nourrit désormais également d’une nouvelle politique budgétaire expansionniste sous l’impulsion de la nouvelle direction de la BCE.

Les investisseurs n’ont pas manqué cette timide amélioration de la confiance : ils ont aussitôt réagi aux annonces économiques relativement positives en modifiant leur comportement, comme en témoignent les entrées nettes enregistrées sur les ETF d’actions européennes ces dernières semaines.

Les valorisations des actions européennes n’est pas excessif dans une optique d’investissement de long terme. Il pourrait toutefois venir à renchérir si certaines sources d’incertitude se dissipaient et que le contexte d’activité s’améliorait.

Revenir sur les actions européennes de manière diversifiée, tout en évitant les secteurs « controversés »

Les investisseurs souhaitant investir en Europe ont également la possibilité de le faire dans le respect des principes ESG (Environnemental, Social/Sociétal, Gouvernance).

De plus, cette exposition est accessible de manière peu coûteuse et sans impact notable sur la performance, comme le montre la performance de l’indice backtesté ci-dessous (cf graphe).

L’indice STOXX Europe 600 est une référence clé pour s’exposer aux actions paneuropéennes. Il est composé de 600 valeurs fixes et représente des sociétés à forte, moyenne et petite capitalisation dans 17 pays européens (dont la France, l’Allemagne, la Suisse et le Royaume-Uni).

Lancé en 2018, l’indice d’exclusion STOXX Europe 600 ESG-X visait à offrir la possibilité d’investir dans ces pays tout en respectant les critères d’exclusion les plus plébiscités par les investisseurs (et révélés par des enquêtes réalisées par STOXX et State Street Global Advisors  auprès des investisseurs). Les filtres ESG sont basés sur les politiques d’investissement responsable des principaux détenteurs d’actifs et sur les données du fournisseur de notation ESG : Sustainalytics.

Les sociétés de référence sont celles que Sustainalytics considère comme non conformes aux principes du Pacte mondial des Nations Unies, c’est-à-dire celles notamment impliquées dans les armes controversées, les producteurs de tabac ou encore les sociétés qui tirent des revenus de l’exploration ou de l’extraction charbonnière à usage thermique ou qui ont une capacité de production d’électricité utilisant le charbon thermique.

Au cours des cinq dernières années, les rendements de l’indice ESG-X sont identiques (5,7% par an) à ceux de l’indice de référence, et ce, sans aucune volatilité supplémentaire (cette comparaison inclut des rendements backtestés, car la date de création de l’indice ESG-X remonte au 16 novembre 2018).

L’un des principaux objectifs de l’indice est de réduire les risques de réputation et idiosyncratiques.

Source: ETFWorld.fr

Articles similaires

SPDR Strategy Espresso: Se couvrir avec des obligations convertibles 

Webmaster

SPDR Strategy Espresso: Récession ? Quelle récession ? 

Webmaster

SPDR : Réduisez le risque avec les obligations convertibles

Webmaster