ETFWorld.fr
Lesné Antoine SPDR ETF

SPDR Strategy Espresso: « Size ou Value »

SPDR Strategy Espresso : « Size ou Value? Deux stratégies à jouer pendant la reprise »

Inscrivez-vous pour recevoir les Newsletters gratuites de ETFWorld.fr


SPDR / Strategy Espresso – 22 mars 2021

Antoine Lesné, Responsable de la Recherche et de la Stratégie de SPDR.


Les Small Caps ont mené la reprise du marché Actions depuis le début de l’année, dans toutes les grandes régions du monde, et plus particulièrement aux États-Unis et en Europe.

Avec la réouverture des entreprises en 2021, les Small Caps devraient tirer parti de leur sensibilité “naturelle” à l’économie réelle et d’une plus grande attention au niveau national.

Les ETFs SPDR® offrent aux investisseurs une gamme complète d’expositions aux Small Caps sur les marchés américains et européens, y compris sur les stratégies Value-Weighted Small Caps.

Les marchés boursiers mondiaux ont connu un bon début d’année 2021, tous les grands indices régionaux affichant des performances positives à l’approche de la fin du premier trimestre. Alors que nombre de médias se concentrent uniquement sur le marché américain et les méga-capitalisations FAANG, le segment le plus performant en termes de capitalisations boursières est en fait celui des Small Caps et des indices positionnés sur ce segment.

Les Small Caps surperforment en 2021

Les marchés boursiers mondiaux ont bien démarré l’année 2021, tous les principaux indices régionaux étant positifs à l’approche de la fin du premier trimestre. Alors qu’une grande partie de l’attention sur le marché américain est portée sur les méga-capitalisations FAANG, la strate la plus performante du spectre de la capitalisation boursière (« cap ») a été les indices qui se concentrent sur les petites capitalisations.

Aux États-Unis, l’indice Russell 2000, qui regroupe les actions dont la capitalisation boursière est inférieure à 10 milliards de dollars, a connu une forte progression. Depuis le début de l’année, le Russell 2000 a ainsi progressé de 15,88 %, soit une surperformance de 11,25 % par rapport à l’indice S&P 500, plus étroitement suivi, qui regroupe des actions de grandes et de très grandes capitalisations. Une dynamique similaire est à l’oeuvre sur les actions européennes : l’indice MSCI Europe Small Cap est en hausse de 9,06 %. Il affiche ainsi une surperformance de 1,5 % par rapport à l’indice MSCI Europe1

En 2020, les petites entreprises ont été l’une des premières victimes collatérales de la pandémie mondiale en raison des impacts commerciaux à court terme et des menaces pesant à plus long terme sur leur viabilité financière. Lorsque la pandémie s’est déclenchée, les investisseurs exposés à un indice Large Caps généraliste – comme l’indice S&P® 500 – auraient bénéficié de la diversification vers des valeurs comme les FAANG (c’est-à-dire les valeurs technologiques soutenant l’économie numérique). Les bilans plus importants des grandes capitalisations ont également permis à bon nombre d’entre elles de profiter de la faiblesse des taux d’intérêt pour accroître leur capacité à résister à une récession prolongée et à un recul prononcé de la demande.

Les Small Cap auraient également profité de cette situation, mais à une échelle beaucoup plus réduite. Au final, les Small Caps ont globalement souffert d’une décote plus importante à la suite de la pandémie mondiale. Mais tout a changé en novembre 2020, lorsque des annonces clés autour des développements prometteurs en matière de vaccins ont inversé cet effet de « décote ».

Si une grande partie de la reprise des Small Caps observée cette année peut être attribuée à un renversement du mouvement de décote qui trouvait sa source dans la pandémie, nous pensons qu’elles ont encore une marge de manoeuvre devant elles. À mesure que l’activité économique reprend, voire s’accélère, le comportement traditionnel des Small Caps en phase de reprise devrait reprendre le dessus. Les mêmes mécanismes qui ont fragilisé les petites entreprises pendant la phase baissière, devraient les soutenir sur le chemin de la reprise. Il existe des vents « porteurs » similaires pour les titres « Value », qui ont suivi une trajectoire proche de celle des Small Caps, bien qu’à une échelle plus modeste. En mars, nous avons ainsi vu les titres Value commencer à rattraper les Small Caps. Et les flux d’investissements enregistrés vers ces deux expositions suggèrent que les investisseurs ont confiance dans leur capacité à rebondir et tirer parti de l’actuelle reprise économique.

Comment jouer ce thème ?

Les investisseurs qui souhaitent s’exposer aux Small Caps peuvent le faire avec les ETFs SPDR.

ETF SPDR® Russell 2000 U.S. Small Cap UCITS

ETF SPDR® MSCI Europe Small Cap UCITS

Comment jouer à la fois la Size et la Value dans le contexte actuel ?

Les investisseurs européens ont déjà commencé à se positionner pour essayer de tirer parti de l’environnement décrit ci-dessus. Des flux importants ont été enregistrés à destination des ETFs qui proposent une exposition aux facteurs Size (sur les Small Caps en particulier) et Value.

Les investisseurs qui cherchent à exposer leur portefeuille à ces deux facteurs peuvent envisager de la faire via l’indice Small Cap Value Weighted qui offre une exposition intéressante tant aux facteurs Size que Value (cf graphique 1 Etats-Unis et 2 Europe).

Plusieurs ETFs SPDR® offrent aux investisseurs la possibilité de se répliquer ces indices :

ETF SPDR® MSCI USA Small Cap Value Weighted UCITS

ETF SPDR® MSCI Europe Small Cap Value Weighted UCITS


Graphe 1 : Exposition de l’indice FaCS aux Small Caps US et valeurs Value Weighted

25-03-21 SPDR Espresso 1

Source : State Street Global Advisors, BarraOne, au 18 mars 2021. MSCI FaCS est l’abréviation de MSCI Factor Classification Standards.

Graphe 2 : Exposition de l’indice FaCS Exposure aux Small Caps européennes et valeurs Value Weighted

25-03-21 SPDR Espresso 2

Source : State Street Global Advisors, BarraOne, au 18 mars 2021. MSCI FaCS est l’abréviation de MSCI Factor Classification Standards.

Source: ETFWorld.fr

Articles similaires

SPDR Strategy Espresso: « Tirer parti sur des rendements américains plus élevés avec la dette émergente en devise forte »

Redaction

DWS – Des attentes revues à la baisse, ne serait-ce qu’en Europe

Redaction

WisdomTree ETF : Bitcoin, une année 2020 pas comme les autres

Redaction