ETFWorld.fr
SPDR ETF

SPDR Strategy Espresso: « Soins » pour les investisseurs : santé, sécurité

SPDR : Alors que la prochaine saison de publications des résultats trimestriels s’annonce difficile, pourquoi s’intéresser de nouveau au secteur des soins de santé ?

Inscrivez-vous pour recevoir les Newsletters gratuites de ETFWorld.fr


SPDR / Strategy Espresso


Celui-ci a pris du retard le mois dernier, alors que les investisseurs recherchaient plutôt des entreprises plus cycliques pour participer à la reprise économique.

Mais si l’on considère que tous les espoirs d’une belle reprise économique pourraient être anéantis du jour au lendemain par la résurgence du virus, le caractère défensif du secteur des soins de santé (faible bêta et faible volatilité des prix des actions) retient toute notre attention.

Dans la course aux remèdes contre le COVID-19

De nombreuses entreprises se sont lancées dans la recherche de traitements contre le COVID-19. Ceux-ci seront essentiels pour permettre une pleine reprise de l’activité économique et, à terme, un retour durable à la rentabilité. Les entreprises œuvrant dans le dépistage du virus viennent immédiatement à l’esprit car même des mois après le début de l’épidémie, les diagnostics PCR et les tests sérologiques manquent encore à l’appel dans de nombreuses régions du monde et cette demande reste à satisfaire. Et les entreprises du secteur des soins de santé fournissent justement les réactifs ainsi que les autres supports nécessaires aux kits de test. Sur ce créneau, Roche et Abbott Labs sont les plus actives*.

Le développement de vaccins contre le COVID-19 est, quant à lui, plus complexe. Le temps nécessaire pour
trouver, tester, fabriquer et livrer un vaccin efficace est encore de 12 à 18 mois à compter de la date de sa
découverte, malgré un niveau d’activité de recherche sans précédent. Les sociétés américaines ou européennes cotées en bourse qui semblent les plus proches de découvrir le vaccin contre le nouveau coronavirus (SARSCoV-2) grâce à leurs nouveaux vaccins à base d’ARN messager (mRNA-1273) ou à des vaccins plus “traditionnels” sont Moderna, AstraZeneca (en partenariat avec l’université d’Oxford) et Pfizer (avec BioNTec se ADR)*.

Ces entreprises sont suivies de près par plus de 100 sociétés impliquées dans la deuxième vague de vaccins, qui pourraient être plus efficaces et plus robustes, et donc, finalement, plus utiles. En effet, le vaccin délivré doit être hautement efficace afin de pouvoir répondre aux besoins d’une population à l’échelle mondiale. Ici, GlaxoSmithKline Merck, Sanofi et Johnson & Johnson sont les plus avancées et prévoient de commencer des essais sur l’homme sous peu.

Du côté des traitements, la piste la plus prometteuse semble celle d’une combinaison d’options thérapeutiques  plutôt qu’un seul médicament. De nombreux noms sont donc évoqués ici. Parmi eux, le traitement antiviral de Gilead Sciences, le Remdesivir, est le plus avancé : il agit en empêchant le virus de se répliquer et est déjà utilisé de manière très encadrée sur des patients hospitalisés aux États-Unis. Eli Lilly, Regeneron, AstraZeneca et GlaxoSmithKline sont également largement cités suite aux premiers résultats de leurs études sur les anticorps  “anti-Covid-19”.

Les investisseurs ne s’attendent plus à dégager de bénéfices faramineux grâce aux thérapies qui ressortiront “gagnantes” de cette course folle contre le COVID-19. Celles-ci pourraient en effet être commercialisées à prix coûtant la première année. C’est sur le succès de ces traitements à plus long terme que des bénéfices pourront être dégagés et venir soutenir, sur la durée, la croissance et la trésorerie des entreprises qui les commercialiseront.

Le secteur des soins de santé : des titres alliant qualité et croissance

Compte tenu de la nécessité de soutenir les entreprises du secteur de la santé et de trouver une issue positive à la pandémie, selon nous, les candidats à la présidence américaine devraient être beaucoup moins agressifs que lors des campagnes électorales précédentes sur les thématiques liées à l’assurance maladie et au prix des médicaments.

Les inquiétudes qui pesaient jusqu’à maintenant sur un durcissement de la réglementation américaine en la
matière étant passées au second plan, les investisseurs peuvent désormais se concentrer sur d’autres questions pour sélectionner soigneusement leurs titres dans le secteur de la santé, telles que :

• Le caractère défensif et la robustesse des bénéfices des titres du secteur,
• Les caractéristiques de “qualité” des titres du secteur délivrant des rendements élevés et offrant un
ratio dette/fonds propres relativement faible,
• L’importance des flux de trésorerie permettant d’assurer le versement des dividendes,
• Les rendements corrigés du risque affiché, sur ce secteur, parmi les plus élevés de tous les autres
secteurs américains sur ces 10 dernières années**.

Les investisseurs peuvent envisager d’acheter l’ensemble du secteur des soins de santé afin d’être assuré de détenir en portefeuille les grands bénéficiaires des subventions publiques, les sociétés les mieux positionnées sur la medtech (Medical Technology), la biotechnologie ou encore sur les traitements COVID-19, plutôt que d’essayer de trouver la seule success story du secteur.

Les investisseurs peuvent ainsi retrouver toutes les sociétés mentionnées plus haut dans notre ETF SPDR MSCI World Heath Care UCITS.

16-07-20 1 SPDR

Évolution sur 3 mois de la croissance estimée du BPA à 1 an (%)

Source : Bloomberg Finance L.P., au 30 juin 2020. Les estimations ci-dessus sont réalisées sur la base d’un
certain nombre d’hypothèses et d’analyses, sans garantie que ces estimations se réalisent effectivement.

Sources : Bloomberg Finance L.P., pour la période du 26 juin au 3 juillet 2020. Les données sur les flux sont arrêtées à la date indiquée et peuvent évoluer par la suite.

Comment jouer ce thème ?

Les investisseurs peuvent jouer le thème de la santé détaillé ci-dessus grâce à un ETF SPDR:
SPDR MSCI World Heath Care UCITS ETF

Source: ETFWorld.fr

Articles similaires

SPDR Strategy Espresso: Le Crédit Investment Grade Euro dans un environnement de faible rendement

1admin

SPDR Strategy Espresso: Les obligations haut rendement

Redaction

SPDR Strategy Espresso: Actions zone euro et les opportunités à saisir

Redaction