ETFWorld.fr

Trois questions à Eric Wohleber

- Eric Wohleber

Trois questions à Eric Wohleber, Managing Director iShares / BlackRock

 


Enregistrez-vous pour le Newsletter sur les ETF et ETC
Cliquez ici pour recevoir votre copie gratuitement
Article tiré: PUBLI – REPORTAGE de iShares

Quel est l’objectif des conférences “Sharing Experiences” ?
Leader mondial des ETF, iShares met l’accent sur la pédagogie concernant ses produits mais aussi sur l’environnement de marché sous toutes ses facettes. Nous sommes dans notre rôle lorsque nous nous assurons que les investisseurs ont à leur disposition l’information nécessaire pour prendre les meilleures décisions de gestion.

Quelle est votre approche des risques concernant la gestion d’actifs ?
Nous sommes de fervents partisans de la transparence. Les investisseurs doivent comprendre chaque détail de chacun des aspects des produits qu’ils souhaitent utiliser. Dans le domaine des ETF, qui est le nôtre, il est fondamental que les investisseurs aient une vision très claire des risques de contrepartie et qu’ils fassent la différence entre les fonds à réplication physique et les fonds avec des swaps. Le troisième principe découle de l’écoute de nos clients : ils nous demandent de rester simples. Nous avons fait le choix de ne pas faire de produits structurés pour rester concentrés sur les ETF. Enfin, je terminerai sur le risque de conflit d’intérêt. Le métier d’iShares et de BlackRock est de gérer l’argent de nos clients. Nous n’avons pas d’autres sources de revenus. Cette particularité est importante.

Pour vous, quels sont les enjeux en matière de frais de gestion ?
Ici encore, la transparence me paraît fondamentale. Le client doit connaître toutes les composantes du coût d’un ETF. C’est dans cette optique que nous communiquons aux investisseurs le détail du TER (Total Expense Ratio). Rien n’est dissimulé ou opaque. Plus important, peut-être, nous aidons nos clients à bien maîtriser le coût total de détention de nos ETF et à le réduire. Nous travaillons pour cela avec les courtiers afin de réduire les spreads lors de l’exécution en identifiant, notamment, les poches de liquidité. Il doit être aussi facile de vendre un ETF que de l’acheter.

Article tiré: PUBLI – REPORTAGE de iShares

Source: ETFWorld.fr

Articles similaires

Interview à Daniele Tohmé-Adet, SIGMA BNPPAM

1admin