ETFWorld.fr

Une nouvelle étude révèle l’inquiétude grandissante des Investisseurs Institutionnels pour leurs dividendes et un intéret croissant porté aux ETF « Smart Beta » pour obtenir du Rendement

Source lance trois ETF « smart beta income » reposant sur les stratégies de Research Affiliates……


{loadposition notizie}

Chris Mellor, Executive Director en charge du Product Management action chez Source


Il s’agit des premiers fonds proposés sur la nouvelle plateforme d’ETF à réplication physique de Source gérée par Legal & General Investment Management

Une nouvelle étude (1) de Source, l’un des fournisseurs de fonds négociables en Bourse leader en Europe, révèle que la majorité des investisseurs institutionnels s’attendent à une baisse des dividendes cette année, par rapport à l’année 2015. L’an dernier, la croissance des dividendes mondiaux était de 9.3 %, et pourtant 72 % des investisseurs institutionnels pensent qu’elle sera inférieure ou égale à 5 % cette année. C’est pourquoi la moitié (48 %) des investisseurs institutionnels estiment qu’il sera essentiel d’investir pour obtenir du rendement au cours des deux prochaines années, tandis que seuls 7 % d’entre eux pensent le contraire.

Un peu moins du quart (23 %) des investisseurs pensent que la tendance des grandes entreprises à réduire les dividendes s’atténuera en 2016, et 59 % déclarent qu’il y aura plus de risques que les investisseurs tombent dans le « piège de la valeur » – choisir une action à fort dividende mais dont le dividende chute ensuite brutalement, ou qui ne génère finalement aucun dividende . De plus, seuls 44 % des investisseurs institutionnels sont convaincus de la transparence des données lors de l’évaluation du potentiel de dividende d’une entreprise.

Afin de relever le défi grandissant qui consiste à trouver des actions à fort dividende, Source et Research Affiliates, LLC, leader mondial du « smart beta »2 et de l’allocation d’actifs, ont lancé trois ETF « smart beta income ». Ces ETF ont pour objectif de fournir une exposition aux nouveaux indices FTSE RAFI™ Equity Income, qui visent des actions à fort dividende générant un revenu régulier. Grâce à ces ETF, les investisseurs pourront choisir entre une exposition aux États-Unis, au Royaume-Uni et à Europe.

L’étude de Source3 montre que 27 % des investisseurs institutionnels déclarent désormais investir dans des stratégies « smart beta », et parmi ceux qui ne le font pas, 31 % envisagent ce type d’investissement pour les deux prochaines années. En outre, 57 % sont convaincus que le marché des ETF « smart beta » va se développer ces trois prochaines années, et plus d’un quart d’entre eux (28 %) pensent que les investisseurs institutionnels vont s’intéresser de plus près à ces types de stratégies pour augmenter leurs dividendes.

Dr. Chris Mellor, Executive Director en charge du Product Management action chez Source, a déclaré : « Bon nombre d’investisseurs peinent à générer du rendement dans le contexte actuel, les rendements obligataires étant faibles et la plupart des stratégies actions à haut rendements étant exposées de manière excessive à des titres de de mauvaise qualité ou à faible croissance. Nos investisseurs recherchent une stratégie axée sur les dividendes sans fournir d’exposition à des sociétés en difficulté. C’est précisément ce que l’on a cherché à développer avec Research Affiliates, d’où la création des nouveaux indices FTSE RAFI Equity Income ».

Pour créer ces indices, Research Affiliates, utilise une approche fondamentale afin d’écarter ces entreprises en mauvaise santé financière, pour ensuite choisir parmi les actions restantes les meilleurs 50 % de chaque secteur, d’après leurs rendements sur dividende. Par la suite, il pondère les titres par leur taux de dividende et de leur poids économique tel que calculé par Reseach Affiliates, qui repose sur la taille de la société plutôt que sur sa capitalisation boursière. Le but de ce procédé est d’élaborer un portefeuille à haut rendement contenant des actions de qualité supérieure, tout en évitant les déséquilibres excessifs et les biais inhérents aux indices pondérés par capitalisation boursière.

Rob Arnott, Chairman et PDG de Research Affiliates, a déclaré : « Nous sommes très heureux de présenter notre nouvelle gamme Equity Income Index, et sommes ravis de collaborer avec Source pour proposer ces solutions de placement innovantes aux investisseurs. Bien qu’il y ait sur le marché un certain nombre de stratégies indicielles reposant sur les dividendes, peu cherchent à s’assurer que le titre est attractif au-delà du taux de dividende, et les stratégies appliquant des filtres pour garantir une stabilité des dividendes sont encore moins nombreuses. Nous pensons que notre connaissance approfondie du domaine des « smart beta » nous a permis de produire l’outil le plus performant pour générer un rendement solide et régulier pour un portefeuille d’actions ».

Il s’agit également des premiers fonds lancés sur la nouvelle plateforme d’ETF à réplication physique de Source géré par Legal & General Investment Management, le fournisseur de fonds indiciels leader au Royaume-Uni, avec un total de 288 mds GBP sous gestion en fonds indiciels et le plus important gestionnaire d’indices FTSE RAFI dans le monde – avec 8,9 mds GBP. Les ETF de Source FTSE RAFI Equity Income profiteront d’une exposition en physique aux titres de l’indice, au travers un investissant dans le fonds maître.


1 77 investisseurs institutionnels ont été interrogés en février 2016 sur leur attitude vis-à-vis des dividendes

2 Research Affiliate définit le « smart beta » comme des stratégies visant à ajouter de la valeur à un portefeuille en choisissant, pondérant et rebalançant systématiquement les titres du portefeuille et en se basant sur des caractéristiques autre que la capitalisation boursière

3 54 investisseurs institutionnels ont partagé leur avis sur les « smart beta » en février 2016  

Source: ETFWorld.fr

Articles similaires

SPDR Strategy Espresso: « Tirer parti sur des rendements américains plus élevés avec la dette émergente en devise forte »

Redaction

DWS – Des attentes revues à la baisse, ne serait-ce qu’en Europe

Redaction

SPDR Strategy Espresso: « Size ou Value »

Redaction